Un livre entre BD et témoignages chez La Boite à Bulles avec Souvenirs en cavale, sortie le 11 mai 2022

Une première expérience à la maison d’arrêt de Saint-Brieuc avait permis à Gilles Chasseboeuf de découvrir l’univers carcéral, clos et coupé du monde, en autarcie totale pour tous ceux coupés de leurs semblables. Le résultat avait été 20 peintures murales illustrant des souvenirs de détenus par eux-mêmes nés d’ateliers dessins. L’auteur dessinateur est revenu pour monter un seconde projet autour du thème central du souvenir.

Un ouvrage hautement réaliste

L’auteur a collecté la parole d’hommes et de femmes qui gravitent au cœur du bâtiment pénitentiaire. Paroles de détenus, témoignages de surveillantes et de surveillants, personnel médical et administratif, tous traduisent la réalité de cet espace clos et l’auteur en a fait un carnet illustré. Les mots sont lourds de signification, relativisant l’image souvent terne et sombre de cette institution. L’ouvrage est une lucarne parcellaire ouverte sur le milieu carcéral. Des histoires personnelles sont relatées, sur fond de dessins, pastels ou crayonnés pour montrer ce que disent ceux qui ne parlent pas souvent. Des détenus, oubliés, qui ont pourtant une histoire souvent intéressante, faite de manque de chance, d’opportunités non saisies ou de déveine.

Souvenirs en cavale est un recueil passionnant, croqué avec sensibilité et sincérité par un auteur en quête de vérité, et ça se sent, le 11 mai aux éditions La Boite à Bulles.

Synopsis: « En prison, beaucoup de temps mais peu d’espace… ». En 2015, Gildas Chasseboeuf réalisait un atelier dans la prison de Saint-Brieuc sur la thématique du souvenir. Deux ans plus tard, le Service de probation et d’insertion pénitentiaire (S.P.I.P.) lui proposait à nouveau d’animer un atelier sur ce même thème. Il a saisi cette occasion pour recueillir la parole de toutes celles et ceux qui vivent ou travaillent dans cette prison, pour la consigner sous forme de carnet de voyage. En prison, les souvenirs jouent un rôle bien particulier : si le corps est contraint de rester dans un espace clos, rien n’empêche l’esprit de s’échapper, de rêver et de voyager, en particulier vers les beaux moments du passé. Des paroles de détenus à celles du personnel pénitentiaire, Gildas Chasseboeuf brosse le portrait d’un milieu terne, où le temps se fige, mais où se façonne pourtant une foule d’horizons nouveaux…

Editeur: La Boite à Bulles

Auteur: Gildas Chasseboeuf

Nombre de pages / Prix: 96 pages / 20 euros

NOS NOTES ...
Originalité
Dessins
Scénario
Plaisir de la lecture
Rédacteur ciné, théâtre, musique, BD, expos, parisien de vie, culturaddict de coeur. Fondateur et responsable du site Culturaddict, rédacteur sur le site lifestyle Gentleman moderne. Stanislas a le statut d'érudit sur Publik’Art.
Une première expérience à la maison d'arrêt de Saint-Brieuc avait permis à Gilles Chasseboeuf de découvrir l'univers carcéral, clos et coupé du monde, en autarcie totale pour tous ceux coupés de leurs semblables. Le résultat avait été 20 peintures murales illustrant des souvenirs de...un-livre-entre-bd-et-temoignages-chez-la-boite-a-bulles-avec-souvenirs-en-cavale-sortie-le-11-mai-2022

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici