Une plongée en absurdie : hilarante !

Une plongée en absurdie : hilarante !
Photo DR

Une plongée en absurdie : hilarante !

Sébastien Thiéry, comédien, est aussi auteur de pièces de théâtre où son écriture portée plutôt vers l’absurde et affranchie de toute morale, cohabite avec la comédie de boulevard, n’hésitant pas à déstabiliser le spectateur.

On se souvient de sa comédie noire et hilarante « L’origine du monde », montée au Théâtre du Rond-Point en 2013, dans une mise en scène de Jean-Michel Ribes, où s’imaginant condamné à mourir, il devait dans un défi aussi improbable que psychanalytique pour éviter la mort annoncée, prendre une photo du sexe de sa mère jouée par Isabelle Sandoyan !

Aujourd’hui, c’est à une une crise d’identité aussi kafkaïenne que loufoque que nous convie Sébastien Thiéry avec un couple de Français moyen Jean-Claude et Nicole Bélier qui va devenir à l’insu de son plein gré, Henry et Nadine Schmitt !

La pièce impose dès les premiers instants cette idée saugrenue qui voit les repères habituels de monsieur et madame Bélier disparaître les uns après les autres. De découvertes en découvertes, pour le couple « rien ne tourne comme avant ». Le portrait de « maman », les bouquins dans la bibliothèque, les vêtements, tout est différent. Impossible de sortir de chez eux de surcroît. « Une histoire de fou ».

De l’absurde au comique, il n’y a qu’un pas…

L’absurde de la situation – d’un comique irrépressible – est un cauchemar parce que les personnages ont conscience de vivre une emprise irrésistible, impossible, et irréelle.

Si à la longue, madame en arrive à changer de peau, monsieur se fait fort de résister. Une césure entre les deux protagonistes qui alimente et complexifie encore l’intrigue avec cette question oppressante : assiste-t-on à une machination ou à un délire névrotique ?

Le duo Stéphane de Groodt et Valérie Bonneton fonctionne à merveille, décalé à souhait, aussi intriguant qu’inquiétant, il nous ballade allègrement entre la France et le Luxembourg, entre Ionesco et Pinter sans oublier Feydeau, entre l’ici et l’ailleurs, et se joue à l’envi des quiproquos abracadabrantesques qui font exploser la frontière entre la raison et la supercherie, pour toujours mieux nous déstabiliser.

Un vrai casse tête chinois !

Dates : du 2 au 16 avril 2022 – Lieu : Théâtre Edouard VII (Paris)
Metteur en scène : Jean-Louis Benoit

NOS NOTES ...
Originalité
Scénographie
Mise en scène
Jeu des acteurs
Si le droit mène à tout à condition d'en sortir, la quête du graal pour ce juriste de formation - membre de l'association professionnelle de la critique de théâtre de musique et de danse - passe naturellement par le théâtre mais pas que où d'un regard éclectique, le rédac chef rend compte de l'actualité culturelle.
une-plongee-en-absurdie-hilarante Une plongée en absurdie : hilarante ! Sébastien Thiéry, comédien, est aussi auteur de pièces de théâtre où son écriture portée plutôt vers l’absurde et affranchie de toute morale, cohabite avec la comédie de boulevard, n’hésitant pas à déstabiliser le spectateur. On se souvient de sa...

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici