Warlikowski à la recherche de Proust : une réussite
Les Français © Tal Bitton

Warlikowski à la recherche de Proust : une réussite

“Les Français” est la nouvelle création théâtrale de Krzysztof Warlikowski d’après “A la recherche du temps perdu” de Marcel Proust. Le Polonais y livre sa vision personnelle de l’œuvre qui met à jour une société déliquescente où les accents contemporains renvoient à une critique de la culture européenne et sa tentation mercantile et nationaliste. Brillant.

On y retrouve tous les grands personnages du roman et leurs relations complexes ainsi que des éléments propres au contexte historique tels que l’antisémitisme évoqué par le personnage de Dreyfus auquel le metteur en scène attribue le rôle de guide à travers le spectacle, l’homosexualité refoulée, le nationalisme, les salons parisiens.

Se dévoile une société de monstres élégants, qui s’adonnent à leurs jeux cruels lors de soirées mondaines, alors que le cataclysme de la première guerre mondiale gronde déjà.

Le tout donnant lieu à des séquences expressionnistes – à l’abri d’un espace-temps dans le pur esprit proustien – d’une grande maîtrise formelle, puisées dans plusieurs chapitres du roman ainsi que dans notre actualité faisant le lien avec notre monde actuel et ces mécanismes de violence et d’exclusion. Il y est notamment question de la peur de l’autre, de l’étranger et du repli identitaire.

La traversée s’opère à partir d’un décor monumental mais sobre de toute beauté, propice au découpage scénique de la représentation et cet étirement du temps aussi chaotique que convulsif.

[…] un geste artistique aussi politique que fantasmagorique […]

Eclaté en plusieurs espaces, il convoque : un wagon de verre où s’animent et s’épuisent derrière les vitres des êtres crépusculaires, silhouettes décadentes d’un monde qui se délite, une chambre, et un immense comptoir de bar de boîte de nuit en fond de plateau.

La vidéo de Denis Guéguin et une bande son électro omniprésente de Jan Duszynski accompagnent de concert cette ménagerie de personnages aux prises avec ses désirs inavoués et ses contradictions existentielles.

Avec cette recherche, Warlokowski évoque donc Proust, la condition humaine mais aussi le destin européen et cette intolérance qui gagne du terrain en France, en Pologne et dans toute l’Europe.

Le tout emmené par une troupe de comédiens hors pair et un geste artistique aussi politique que fantasmagorique. Bravo.

[vc_text_separator title=”INFOS” color=”custom” border_width=”5″ accent_color=”#1e73be”]

Dates : du 18 au 25 novembre 2016 l Lieu Au Théâtre National de Chaillot (Paris)
Metteur en scène : Krzysztof Warlikowski

NOS NOTES ...
Originalité
Scénographie
Mise en scène
Jeu des acteurs
Amaury Jacquet
Si le droit mène à tout à condition d'en sortir, la quête du graal pour ce juriste de formation - membre de l'association professionnelle de la critique de théâtre de musique et de danse - passe naturellement par le théâtre mais pas que où d'un regard éclectique, le rédac chef rend compte de l'actualité culturelle.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici