Complainte des Landes perdues, Cycle 2, tome 4 : une BD de Jean Dufaux, Philippe Delaby et Jérémy (Dargaud)

Capture-d’écran-2014-12-05-à-07.55.50
Complainte des Landes perdues

Complainte des Landes perdues, Les Chevaliers du pardon, tome 4

La Complainte des Landes perdues termine son second cycle avec ce quatrième album (le huitième des deux cycles confondus). Un album marqué par la disparition du grand dessinateur Philippe Delaby (Murena) qui avait illustré l’intégralité de ce second cycle des Chevaliers du pardon, jusqu’à la page 33 de ce quatrième tome (le premier cycle était dessiné par Rosinski). C’est donc avec beaucoup d’émotions que le scénariste Jean Dufaux a parachevé cet album, dessiné à compter de la page 34 par Jérémy (Barracuda), disciple et ami de toujours de Delaby (il réalisait les couleurs de ce dernier).

Date de parution : le 21 novembre 2014
Auteurs : Jean Dufaux (scénario), Philippe Delaby et Jérémy (dessin) Bérangère Marquebreucq et Gérard Sébastien (Couleurs)
Editions : Dargaud
Prix : 13,99 € (56 pages)

Résumé de l’éditeur :

Quatrième et dernier tome du cycle des Chevaliers du Pardon de la Complainte des Landes perdues. Tandis que Seamus suit la fée Sanctus aux îles Keruan, Sill Valt veut percer le secret de la naissance du Guinea Lord. Il devra pour cela affronter la mère de celui-ci, la Dame à l’Hermine : une confrontation torride et effrayante. Jean Dufaux consacre un magnifique album à l’ultime combat d’un maître, le dernier album de Philippe Delaby. En digne héritier, Jérémy rend à Delaby le plus beau des hommages en terminant avec brio cet album.

[rev_slider LaComplaintedesLandesperduest4]

Le point sur l’album :

Ce dernier épisode de la Complainte des Landes perdues est forcément chargé d’émotions tant pour ses auteurs que pour celui qui en aborde la lecture. Le scénario de Jean Dufaux est plus sombre encore que les précédent volumes. Sill Valt va devoir s’aventurer dans le château de la Dame à l’Hermine, mère de l’ennemi juré du chevalier du pardon : le Guinea Lord. Une expédition qui réserve bien des surprises, parfois mortelles. Le récit épique et fantastique du scénariste opère de sa magie grâce à un savant mélange de révélations et d’action (parfois érotique, en hommage aux camionneurs : lire l’épitaphe de Dufaux en début d’album). Très rythmé, le scénario va au bout de l’histoire, tout en ouvrant une fenêtre sur un troisième cycle. Ce dernier sera d’ailleurs dessiné par Béatrice Tillier (Le Bois des Vierges) et devrait paraître dès 2015.

Après le dessinateur de Thorgal pour le premier cycle, Dufaux s’est entouré de Delaby pour honorer ce cycle des Chevaliers du pardon de la Complainte des Landes perdues. Philippe Delaby comptait parmi les grands dessinateurs de ce monde. Son trait fin, capable de capter la moindre ride d’expression sur les visages de ses personnages fascine. Un réalisme saisissant qui vient épouser ici des créatures fantastiques captivantes. Jérémy a eu le courage de prendre le relai pour achever cet album. Et l’élève se montre digne du maître en rendant hommage à son style. On ne pouvait rêver mieux.

Une conclusion passionnée pour un cycle passionnant. La Complainte des Landes perdues a de beaux jours devant elle.

Gaël a créé Publik'Art en 2009. Notaire de formation, il est responsable de la rubrique BD et gère l'administration du site (webmaster). Il vit dans le sud de la France d'où il anime le webzine avec les membres de la rédaction, présente sur la majeure partie de l'hexagone : Paris, Bayonne, Montpellier, Lille, Lyon.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici