frida_ver3_xlg

Date de sortie : le 16 avril 2003

Durée : 2h 00min

Avec : Salma Hayek, Alfred Molina, Geoffrey Rush

Publik’Art a eu le coup de cœur pour Frida Kahlo. Un véritable coup de cœur . Après le livre, l’exposition, voilà la découverte du très beau film de Julie Taymor, réalisé en 2003. Il a déjà dix ans, mais peu importe, il reste toujours aussi beau et émouvant. Et Biarritz fait fort : en même temps que l’exposition sur l’Art mexicain, le film sur Frida a été visionné tout l’été au cinéma Le Royal. Avec toujours autant de succès. Et ce fut ainsi jusqu’à la fin de l’expo, le 6 octobre 2013.
Dans ce film, on découvre la personnalité de cette jeune femme, interprétée majestueusement par Salma Hayek, et également celui de son mari Diego Riviera, Alfred Molina. On découvre aussi leurs œuvres, leurs styles, bien différents. Les toiles de Frida sont dures, et même elles dérangent : elle y crie sa souffrance. Elle y expose son corps qui la martyrise depuis son terrible accident de bus. On en voit beaucoup et on les regarde avec stupéfaction. On imagine alors beaucoup mieux ce que vit Frida, dans son corps. Les œuvres de Diego sont grandioses. Il est reconnu dans le Monde entier. Et ces magnifiques fresques murales sont là pour choquer. Personne ne fait peur à Diego. Il est communiste, révolutionnaire mais accepte de décorer des bâtiments publics, d’abord à Mexico puis aux États-Unis (sa fresque au Rockefeller Center a été détruite car il avait peint le portrait de Lénine).

p9.jpg-r_640_600-b_1_D6D6D6-f_jpg-q_x-xxyxx

Synopsis :

[pull_quote_center]Frida retrace la vie mouvementée de Frida Kahlo, artiste peintre mexicaine du XXe siècle qui se distingua par son oeuvre surréaliste, son engagement politique en faveur du communisme et sa bisexualité. Le film se concentre également sur les relations tumultueuses de Frida avec son mari, le peintre Diego Rivera, et sur sa liaison secrète et controversée avec Léon Trotski.[/pull_quote_center]

Bien sûr, par rapport au livre, tout n’est pas repris dans le film. Mais on peut regretter que le film ne rende pas assez compte des douleurs extrêmes de Frida. On a l’impression qu’elle se remet très vite de son accident ; alors qu’il n’en est rien ! Elle passe son temps à souffrir, à se faire opérer et réopérer, sept opérations au total, à porter des corsets, à ne plus pouvoir marcher et surtout toujours cette souffrance insupportable qu’elle exprime dans ses tableaux souvent très crus et durs. Elle se sent très seule, enfermée dans ses douleurs, comme dans son corset. C’est vraiment dommage que le film ne le montre pas tout du long du film, mais qu’à la fin du film. On omet complètement la relation qu’elle a avec son docteur Eloesser qui l’opère à San Francisco et qui deviendra son plus fidèle ami et confident. Elle fait plusieurs fausses couches qui lui déchirent ses entrailles.

Par contre, la relation Frida-Diego est très bien analysée. Diego a vingt et un an de plus qu’elle. Elle dit justement qu’elle a eu deux accidents dans sa vie : le tramway et Diego. En disant que le pire, c’est Diego. Le film met l’accent sur cette relation d’amour étonnante où l’un comme l’autre aime l’autre à la folie. Frida ne pense pas que Diego l’aime autant qu’elle elle aime Diego. Mais à sa façon, il l’aime, malgré ses nombreux adultères, dont un avec la sœur de Frida qui détruira Frida profondément.

p3.jpg-r_640_600-b_1_D6D6D6-f_jpg-q_x-xxyxx

Les thèmes de la fidélité, de la loyauté, de la liberté, de la jouissance sont sous-jacents à la grande découverte de l’artiste Frida qui a eu, après sa séparation avec Diego, une vie sexuelle bien remplie, aussi bien avec les hommes, Trotski entre autres, qu’avec les femmes. Frida a souffert d’être connue comme étant la femme de Diego mais elle a, heureusement, vécu son propre succès dans son propre pays qu’elle aimait tant.

Les acteurs sont étonnants de ressemblance avec les vrais artistes. Le film a d’ailleurs reçu l’Oscar 2003 des meilleurs maquillages et le Bafta Awards 2003 des meilleurs maquillages. Et bien sûr, ils interprètent merveilleusement ces deux grands artistes qui ont marqué l’histoire du Mexique, mais surtout le monde de l’Art. Le tout enrobé d’une musique mexicaine merveilleuse (Oscar 2003 de la meilleure musique et Golden Globes 2003 de la meilleure musique )dans des décors sublimes. Un Mexique qui fait rêver !
Frida Kahlo est aujourd’hui une artiste reconnue dans le Monde entier et dont les toiles sont l’une des plus prisées des collectionneurs !

Avatar
En fonction depuis 2010, Bénédicte est notre directrice déléguée. Elle partage son expertise en de nombreux domaines. Elle dévore les livres comme d'autres dévorent le chocolat. Responsable des rubriques Littérature et Cinéma, elle gère aussi les opérations concours réalisées avec nos partenaires. Elle est notamment membre de l'Union des Journalistes de Cinéma (UJC).

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici