Hertz, tomes 1 à 4, une BD de Didier Convard, Éric Adam, Christian Gine et Denis Falque (Glénat)

HERTZ T04[BD].indd.pdf

Date de sortie : le 12 mars 2014

Auteurs : Didier Convard et Éric Adam (scénario), Christian Gine et Denis Falque (dessin)

Prix : 14,50 € (56 pages)

Hertz est l’une des séries de l’univers du Triangle des Secrets (au même titre que I.N.R.I ou Les Gardiens du sang). Le quatrième album est signé au scénario des compères Didier Convard (Le Triangle SecretVincil’Ange briséTanâtosKaplan & Masson, Neige : Fondation, Marco Polo, Vercingétorix...) et Eric Adam (Contes du Septième SouffleLes CarrésD’Artagnan, Neige : Fondation, Marco Polo, Vercingétorix) et illustré par Christian Gine ( Le Protocole du Tueur, Le Triangle des Secrets, I.N.R.I) et Denis Falque (Mathieu Lamy, Neige, le Triangle Secret, Les Boucliers de Mars…).

Résumé de l’éditeur (tome 4) :

En parcourant le journal intime de son ancêtre, Martin Hertz fait une découverte étonnante : André Hertz aurait été « l’ombre de l’Aigle », l’espion particulier de Napoléon Bonaparte ! Son récit commence le 16 juin 1815… Dissimulé sur les toits de la Tour de Londres, André Hertz observe des membres du gouvernement anglais s’échanger un parchemin susceptible de donner à Bonaparte la clé de la victoire finale. Faisant état de ses talents, il parvient à subtiliser le document et à se faufiler telle une ombre. De son côté, sans nouvelles de son espion, Napoléon marche vers Waterloo : Hertz doit à tout prix rejoindre son Empereur avant que celui-ci ne s’empale sur les armées de l’Alliance. Mais il va devoir passer à travers les lignes ennemies et la fureur du combat…

Hertz_T4_pl1

Hertz ne déçoit pas. Les scénaristes, Didier Convard en tête (il a scénarisé les quatre albums), font preuve d’une grande imagination, avec l’art de l’articuler autour d’une construction méticuleuse et soignée, sauvegardant toujours l’effet de surprise et entretenant le suspens jusqu’au bout. Décidément, l’univers culte du Triangle des Secrets n’a pas finit de faire des émules. Et des petits. Dans Hertz, chaque album réserve son lot de plaisir à travers les âges parcourus, sous l’époque de Napoléon. L’ombre de l’Aigle, quatrième album paru il y a quelques jours, se passe quasi-intégralement sur l’ennuyeuse île de Sainte-Hélène. Pourtant, le suspens est toujours au cœur du récit. L’écriture est stupéfiante d’habileté. Et les conclusions de chacun des albums honorent véritablement la lecture.

Quant au dessin, il est très fin et clair, dans un style traditionnel et épuré. Le découpage ne souffre d’aucun défaut tandis que la coloration, toujours classique, reste homogène et agréable à l’œil.

Hertz est une série à ne pas manquer, son dernier album le confirmant une nouvelle fois.

Gaël Bissuel
Gaël a créé Publik'Art en 2009. Notaire de formation, il est responsable de la rubrique BD et gère l'administration du site (webmaster). Il vit dans le sud de la France d'où il anime le webzine avec les membres de la rédaction, présente sur la majeure partie de l'hexagone : Paris, Bayonne, Montpellier, Lille, Lyon.

LAISSEZ UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here