Les contrées sauvages, tome 2 : un manga de Jirô Taniguchi (Casterman)

Capture-d’écran-2014-12-05-à-07.55.50Les contrées sauvages, tome 2

Les contrées sauvages t.2, de Jirô Taniguchi

Anthologie de Jirô TaniguchiLes contrées sauvages est un diptyque composé d’histoires courtes créées par l’auteur à ses débuts (pour en savoir plus sur cette période, lisez la préface du tome 1, très bien écrite par Wladimir Labaere). Publiés dans la presse japonaise entre 1975 et 1986, ces récits mettent en scène avec brio l’Homme confronté à la nature et au monde animal.

Date de parution : 21 janvier 2015
Auteur : Jirô Taniguchi (Scénario et dessin)
Editions : Glénat
Prix : 13,95 € (264 pages) 

___________________________________
Résumé de l’éditeur :

L’auteur de Quartier lointain nous propose un périple à travers les grands espaces.
Au milieu d une nature aussi cruelle que ses paysages sont sublimes et les créatures qui la peuplent sont hostiles, l’homme est la proie de tout, et surtout de lui-même. Véritable périple à travers les grands espaces, des montagnes japonaises aux étendues de l Ouest américain, cette anthologie en deux tomes donne à voir une facette encore méconnue en France de l’oeuvre de Taniguchi : l époque où, nourri de bande dessinée européenne, il s essayait avec succès à la BD de genre en y insufflant ce qui est aujourd’hui encore sa marque de fabrique : un immense talent de raconteur d histoires.

___________________________________

Le point sur l’album :

C’est toujours avec un plaisir non dissimulé que l’on découvre un ouvrage de Taniguchi. Ce dernier tome des contrées sauvages a un goût particulier puisqu’il s’agit de réunir parmi les premiers récits de l’auteur autour de la thématique de la nature sauvage. Déjà à l’époque, l’auteur débordait de talents. Les contrées sauvages permettent de suivre son évolution durant cette période de parution. Sa narration est de plus en plus minimaliste, les mots s’effacent au profit d’un dessin toujours plus bavard et paradoxalement pudique. Ses histoires contiennent également plus de violence et plus de sang. L’amoureux de la nature et des grands espaces est bien là et n’hésite pas à se faire déborder par les émotions (ce qui est rare aujourd’hui).

Son évolution, on la perçoit également dans son trait qui s’affute, et devient de plus en plus abouti. C’est d’autant plus marquant avec Les innomables, dernier récit ajouté à cette anthologie alors qu’il est paru en 2010. Un dessin dont la subtilité croissante a fait sa renommée.

Les contrées sauvages n’est donc pas seulement un recueil d’histoires courtes. C’est aussi une façon de raconter l’évolution de l’un des plus grands mangakas du monde.

Gaël Bissuel
Gaël a créé Publik'Art en 2009. Notaire de formation, il est responsable de la rubrique BD et gère l'administration du site (webmaster). Il vit dans le sud de la France d'où il anime le webzine avec les membres de la rédaction, présente sur la majeure partie de l'hexagone : Paris, Bayonne, Montpellier, Lille, Lyon.

LAISSEZ UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here