Les Fiancés de Loches, une comédie musicale exceptionnelle au Théâtre du Palais Royal

 

fiances de loches

Les Fiancés de Loches
Du mardi au samedi jusqu’au 15 août 2015
Théâtre du Palais Royal  theatrepalaisroyal.com

Voilà le coup de cœur de l’année, tous les soirs au théâtre du Palais Royal, c’est une salle comble qui applaudit et honore les comédiens des Fiancés de Loches.

Le pari était risqué : transformer un vaudeville en comédie musicale déjantée. Mais Hervé Devolder (dont on avait déjà apprécié la représentation dans son seul en scène Les Fourberies de Scapin) et Jacques Mougenot ont fait de cette pièce de Feydeau un véritable bijou musical.

Paris, fin du XIXème siècle. La famille Gévaudan est tout droit venue de Loches pour trouver l’âme sœur, ce grâce à une agence matrimoniale reconnue de la capitale. Une fois sur place, les trois Gévaudan vont en fait, sans le savoir, se retrouver dans une agence de placement de domestiques. C’est alors que démarre un véritable quiproquo en trois actes, rythmé non pas par les textes originaux de Feydeau, mais par une adaptation musicale et chorégraphique brillante de ces derniers.

LFDL-8527

Compositeur, artiste et mélomane, Hervé Devolder n’en était pas  à son coup d’essai, il avait notamment mis en musique des pièces d’Eugène Labiche pour le festival d’Avignon. Avec Les Fiancés de Loches, Hervé Devolder et Jacques Mougenot signent une adaptation aussi originale que sensationnelle et font revivre une pièce qui n’est pourtant pas la meilleure du ‘maître du vaudeville‘. Chaque scène emporte les spectateurs dans un univers graphique et musical, au gré de superbes décors, de somptueux costumes et des comédiens et musiciens hors pair. Une belle pièce estivale à voir avant le 15 août.

Bande annonce et synopsis 

[youtube http://www.youtube.com/watch?v=wd6mmM1mtEU&w=560&h=315]

Synopsis : Eugène Gévaudan, apothicaire à Loches, son frère Alfred, et sa sœur Laure, sont montés à Paris pour trouver des partis. Croyant être dans l’agence matrimoniale de Plucheux, ils débarquent dans le bureau de placement de Séraphin et sont recrutés comme domestiques chez le Docteur Saint Galmier. Ils prendront le docteur, sa sœur Rachel et sa fiancée Léonie pour leurs prétendus ! L’irruption de la cocotte Michette, ancienne maîtresse de Saint Galmier ajoutera aux quiproquos et aux coups de théâtre ainsi que la méprise qui fera croire à Saint Galmier que ces trois curieux domestiques sont trois aliénés échappés de son établissement de soins : le Louvre hydrothérapique. C’est dans ce lieu insolite, entre deux baignoires que s’achève la pièce en un dernier acte délirant et effréné…

Note
Originalité
Mise en scène
Rires
Texte
Charlotte Henry
Théâtrophile, je prends un malin plaisir à dénicher de petites merveilles dans les salles parisiennes. J'aime aussi la politique et les chats, mais ça, c'est une autre histoire...

LAISSEZ UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here