Html code here! Replace this with any non empty text and that's it.

L’Opéra de Paris à la fête pour ses 350 ans d’histoire !

L’Opéra de Paris à la fête pour ses 350 ans d’histoire !

La présentation de la saison 2018/2019 de l’Opéra de Paris a été marquée par une soirée très réussie et inspirée, dédiée aux artistes et en leur présence avec des extraits d’opéras et de ballet, réunissant sous les ors du palais Garnier, les journalistes et les Mécènes.

En 2019, l’Opéra national de Paris fêtera un double anniversaire : celui de la signature, en 1669, des lettres patentes donnant à Pierre Perrin l’autorisation d’établir une académie d’opéra – rapidement nommée Académie royale de Musique – et celui de l’inauguration de l’Opéra Bastille, en 1989.

Cette nouvelle saison tout en consacrant un hommage au grand répertoire français, de Rameau à Berlioz, ne renonce pas pour autant à une relecture neuve sur les œuvres, bien au contraire, car “Il faut être capable de rapprocher ces deux extrêmes que sont le contemporain et la tradition“, souligne son directeur Stéphane Lissner et pour “une vitalité nécessaire” poursuit-il.

Une nouvelle saison pour deux anniversaires

Entre répertoire, relecture, et création donc, l’Opéra national de Paris pose son regard sur 350 ans d’histoire. De Il Primo Omicidio de Scarlatti à Bérénice de Michael Jarrell, création mondiale commandée par l’Opéra national de Paris, la saison 2018/2019 propose ainsi de parcourir plusieurs siècles d’histoire lyrique et chorégraphique au sein de l’institution, tout en se projetant vers les années futures.

Et en quelques fragments choisis – selon une pratique prisée au siècle de l’Académie royale de Musique – musique et danse initient une traversée de cette histoire, suscitant çà et là des correspondances excitantes.

Pour le lyrique, ce qu’il faut retenir de la saison à venir :

• Il y aura 19 productions lyriques, dont 7 nouvelles productions : Bérénice, Les Troyens, Les Huguenots, Don Giovanni, Simon Boccanegra, Il Primo Omicidio et Lady Macbeth de Mzensk dans une mise en scène de Krzysztof Warlikowski.
• Une présence importante de l’opéra français : seront ainsi présentés au cours de la saison, Les Huguenots de Meyerbeer, Bérénice (création de Michael Jarrell), Les Troyens de Berlioz, et une reprise de Carmen ;
• Verdi à l’honneur dans 4 productions : Otello, La Traviata, La Forza del Destino, Simon Boccanegra
• Le grand retour de René Jacobs : le chef gantois présentera ainsi le très rare Il Primo Omicidio de Scarlatti, mis en scène par Romeo Castellucci et accompagné par le B’Rock Orchestra pour douze représentations à l’Opéra Garnier ;
• Les stars du lyrique sont au rendez-vous : comme c’est le cas depuis l’arrivée de Stéphane Lissner à la tête de l’institution, les plus grandes stars du lyrique sont maintenant présentes chaque saison à Paris. En 2018-2019, il y aura Anna Netrebko (Récital), Roberto Alagna (Otello et Carmen), Anja Harteros (La Forza del Destino, Tosca), Sonya Yoncheva (Tosca), Jonas Kaufmann (Tosca), Elina Garanca (Les Troyens), Diana Damrau (Les Huguenots), Ludovic Tézier (Traviata, Simon Boccanegra) et bien d’autres encore.
• Deux grands galas auront lieu : l’un le 31 décembre 2018 au Palais Garnier (avec Sonya Yoncheva, Bryan Hymel et Ludovic Tézier), l’autre en mai 2019 (avec Anna Netrebko et Yusif Eyvasof) pour le 350e anniversaire de la création par Louis XIV de l’Académie Royale de Musique.
• En 2019, un opéra baroque sera donné pour la première fois à l’Opéra Bastille : les Indes Galantes de Rameau seront en effet jouées à l’Opéra Bastille, la mise en scène sera confiée à Clément Cogitore. La distribution est éclatante : Sabine Devieilhe, Julie Fuchs, Jodie Devos, Stanislas de Barbeyrac, Florian Sempey entre autres.

Pour la danse, Un hommage sera rendu à Rudolph Noureev avec Cendrillon et Le Lac des Cygnes, mais aussi à Jerome Robbins dont on fêtera le 100e anniversaire de la naissance avec notamment Fancy Free sur une musique de Bernstein. Le chorégraphe suédois Mats Ek présentera quant à lui deux créations, le Boléro sur la partition de Ravel et Another Place, sur la sonate en si mineur de Franz Liszt.

La totalité de la saison 18/19 est à découvrir ici.

A vos marques !

NOS NOTES ...
Intérêt
Amaury Jacquet
Si le droit mène à tout à condition d'en sortir, la quête du graal pour ce juriste de formation - membre de l'association professionnelle de la critique de théâtre de musique et de danse - passe naturellement par le théâtre mais pas que où d'un regard éclectique, le rédac chef rend compte de l'actualité culturelle.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici