“Si tu ne peux venir au théâtre, le théâtre viendra à toi !” le CDN de Normandie-Rouen vous offre la captation de « LUCRÈCE BORGIA » de Victor Hugo, mise en scène par David Bobée
“Lucrèce Borgia” de Victor Hugo, mise en scène David Bobée – ©Arnaud Bertereau / Agence Mona

Si tu ne peux venir au théâtre, le théâtre vient à toi ! : captation de “Lucrèce Borgia” de Victor Hugo, mise en scène par David Bobée

En partenariat avec Axe Sud, le CDN de Normandie-Rouen vous offre la captation jusqu’au 30 mars 2020  de “Lucrèce Borgia” de Victor Hugo, mise en scène par David Bobée.

Créée en 2014 en plein air au château de Grignan, cette version de Lucrèce Borgia que nous avions pu voir, s’attache à faire redécouvrir l’œuvre d’Hugo avec les outils qui sont ceux de David Bobée, ceux de son époque, ceux qu’il a affirmés tout au long de ses précédentes créations en croisant le théâtre, la danse, le cirque, la musique, et la vidéo. Une diversité que l’on retrouve aussi dans les différentes origines des acteurs qui offrent à la langue hugolienne la richesse des accents de la France.

Sur un plateau d’eau, comédiens, danseurs et acrobates, toutes origines confondues, portent l’oeuvre de Victor Hugo. David Bobée donne à voir un théâtre généreux et transdisciplinaire. Ouvert sur le monde et sa diversité de langues, d’accents, de cultures, de pratiques. Un théâtre populaire et inventif. Béatrice Dalle s’y donnait entière et généreuse pour son premier rôle au théâtre.

Pièce noire et baroque portée par la virtuosité de la langue Hugolienne et les figures qui s’y déploient, elle emprunte à la liberté du drame shakespearien et aux passions des tragédies antiques. Des personnages qui prennent à la fois une dimension dramatique, propre à l’intrigue et à ses rebondissements, et une dimension allégorique, mythique avec un souffle poétique : Lucrèce la sainte martyre dans un corps de démon, Gubetta l’Antéchrist, Gennaro héritant de Moïse et d’Œdipe, Alphonse le mari jaloux et cauchemardesque ou encore un groupe de jeunes gens décadents.

Hugo disait à propos de ce texte : “Je cherche dans cet océan de noirceur la goutte de lait qui va teinter tout le reste” et cette perle de lait, c’est la monstrueuse Lucrèce femme de pouvoir aux mains tachées de sang qui cache un cœur de mère en quête de rédemption.

Nous sommes à Venise durant le carnaval. Gennaro est soldat, fils abandonné, il ignore qu’il est le fruit d’un inceste entre Lucrèce Borgia et son frère Jean. Lucrèce y séjourne également, sous une fausse identité. Elle découvre Gennaro endormi et, débordant d’amour maternel, elle dépose un baiser sur son front. Le Duc Alphonse d’Este, son troisième mari, la soupçonne aussitôt de le tromper. Identités cachées puis révélées, quiproquo, haine, désamour. Tous les ingrédients d’un drame romantique sont mis en place.

Lucrèce Borgia est cette femme à la réputation sulfureuse et détestable. Elle avance démasquée dans un monde masculin et violent. Restait à trouver une comédienne à la mesure de ce rôle de passion et de sang. Ce sera évidemment Béatrice Dalle.

Forte d’une filmographie puissante, intuitive, déstabilisante, la comédienne a su imposer une personnalité qui de façon évidente peut dialoguer d’égale à égale avec Lucrèce Borgia. “Béatrice est avant tout une personne entière, intègre, généreuse, puissante, drôle et fragile. Elle affirme au monde une nature irréductible. Une humanité debout. Une réalité que je rêve de mettre en scène, d’étudier passionnément, de côtoyer, de présenter amoureusement au public.”

À ses côtés, l’acteur et acrobate Pierre Cartonnet, s’éloignant de la figure du jeune homme romantique, propose une lecture animale du rôle de Gennaro dont la monstruosité est perceptible dès l’ouverture.

Béatrice Dalle incarne avec évidence cette femme dévastée aux prises avec son instinct maternel rédempteur et l’infamie séculaire dont elle veut se défaire.

NOS NOTES ...
Originalité
Scénographie
Mise en scène
Jeu des acteurs
Amaury Jacquet
Si le droit mène à tout à condition d'en sortir, la quête du graal pour ce juriste de formation - membre de l'association professionnelle de la critique de théâtre de musique et de danse - passe naturellement par le théâtre mais pas que où d'un regard éclectique, le rédac chef rend compte de l'actualité culturelle.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici