Sortie en DVD d’A Beautiful Day, polar sensoriel porté par Joaquin Phoenix

Joaquin Phoenix renaît en bon samaritain.

A Beautiful Day, un thriller désenchanté et hypnotique où brille Joaquin Phoenix, sort en DVD/BluRay/VOD.

A beautiful day, soit les trois derniers mots du film répétés par Joaquin Phoenix sobrement dans un American dinner typique des banlieues de la Côte Est US. Une belle journée, en VF, qui s’ouvre ici pour ce duo atypique, lui, Joe, le baroudeur taciturne, posé lourdement face à l’innocente blondeur diaphane de Nina, toute jeune fille de sénateur incarnée par Ekatarina Samsonov. Personne ou peu pour deviner l’enfer qu’ils viennent de vivre, ou plutôt auquel ils viennent de survivre. Comme pour presque tous les films de Lynne Ramsay, l’important est avant tout le voyage, sans toutefois négliger la destination. Ici, le voyage prend la forme des déambulations névrotiques et psychotiques de Joe, vétéran de guerre recyclé en ce que l’on devine qu’il savait faire le mieux : machine à tuer sans pitié. Aujourd’hui, il offre ses services rémunérées pour secourir la jeune Nina, enlevée pour être le jouet sexuel d’un vaste réseau pédophile tenu par les puissants du coin, et au delà. Son arme favori, le marteau. Sa méthode, cash comme le fric qu’il encaisse allègrement après avoir réussi ses “boulots”. Et mieux vaut ne pas être sur son chemin.

Avec A Beautiful Day, Joaquin Phoenix prouve qu’il est l’un des acteurs les plus complets de sa génération.

La réalisatrice Britannique ne voulait que lui. A Beautiful Day sans Joaquin Phoenix aurait été un autre film. L’acteur révélé sous les jupons en cuir d’un empereur mégalo à la langue fourchue dans Gladiator, est de tous les plans ou presque. Et quand on se frotte au cinéma de Lynne Ramsay, ce n’est pas sans conséquence. Caméra virtuosement organique pour coller au plus près des malaises fréquents de sa machine à tuer, plan ciselé à la lumière impressionniste donnant rappelant un côté docu-fiction, on se retrouve hypnotisé par le regard protéiforme de Joe. Tantôt hagard, tantôt vif, animal, plus tard bienveillant, voir innocent, la palette offerte par Joaquin Phoenix trouve un parfait écho dans le travail atmosphérique de Ramsay. Le tout souligné par la musique sensorielle de Jonny Greenwood aka l’une des têtes chercheuses virtuoses du groupe Radiohead, et qui roule régulièrement en solo pour Paul Thomas Anderson. Vous l’aurez compris, A Beautiful Day est bien plus qu’un simple polar de tueur à gage, de trahison ou de vengeance, c’est aussi un thriller désenchanté et hypnotique sur lequel plane la présence carnassière et jouissive d’un acteur au sommet de son jeu, justement récompensé au Festival de Cannes.

A Beautiful Day sort le 5 septembre en DVD/BluRay/VOD. Le genre de cinéma où l’on agrippe son accoudoir pour ne le lâcher qu’à l’apparition du générique final. Un polar dense et efficace à la fois. Un voyage sensoriel total. Les bonus vidéos vous offriront également de quoi mieux vous questionner sur le ressenti du film à travers des entretiens avec la réalisatrice et son acteur.

SYNOPSIS ET INFOS

La fille d’un sénateur disparaît. Joe, un vétéran brutal et torturé, se lance à sa recherche. Confronté à un déferlement de vengeance et de corruption, il est entraîné malgré lui dans une spirale de violence…

Sortie DVD : le 5 septembre 2018
Durée : 1h29
Réalisateur : Lynne Ramsay
Avec : Joaquin Phoenix, Ekatarina Samsonov, Alessandro Nivola, Judith Roberts, John Doman
Genre : Thriller
Distributeur : M6 Vidéos
Prix : à partir de 19,99 € (DVD)
Acheter : sur fnac.com

BANDE ANNONCE

Note
Originalité
Mise en scène
Réalisation
Jeu des acteurs
Jean-Marie Siousarram
Manipulateur de mots pour la presse web depuis quelques années. Cinéphage compulsif, féru de culture en tout genre, de voyages, de musique électronique, de foot. Rejeton de Chaplin, Hitchcock et Fincher.

LAISSEZ UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here