Sortie en DVD de La Prière, ou la rééducation par la foi.

La révélation Anthony Bajon tutoie les sommets.

La Prière, récit d’une rédemption portée par la foi, sort en DVD/BluRay/VOD.

Bien que le protagoniste principal de La Prière, Thomas, soit plus âgé de 4 ans que Manuel, autre sortie Le Pacte, une semaine auparavant, difficile de ne pas voir un parallèle évident entre le parcours de ces deux post-adolescents/pré-adultes en difficulté dans “le monde réel”. Manuel pourrait être la suite directe de cette quête de rédemption en passant par un foyer autogéré, à moins que ce ne soit les mésaventures de Thomas, suite à cette trop grande liberté et responsabilité qu’est la vie d’adulte, qui ne le pousse à intégrer cette communauté pour survivre face à soit-même. Sans démêler le sac à nœud, il est évident que les volontés respectives de Cédric Kahn, ici, et de Dario Albertini, auparavant, étaient de démontrer le malêtre grandissant de la jeunesse cabossée face à une société qui se veut de plus en plus uniforme et dévitalisée. Anthony Bajon possède cette même force de jeu intérieur et rentré qu’Andrea Lattanzi, cette difficulté des mots quand il s’agit d’afficher son ressenti, son réel, son double-je. Récompensé à la surprise générale (pour son nom, surtout pas pour son remarquable travail) de l’Ours d’Or du prix d’interprétation à Berlin, Bajon rappelle le météore Rod Paradot de La tête haute. Ecorché, sensible, vibrant.

La Prière est une vraie expérience de foi cinématographique .

Lors de sa sortie en salle, les mots de Stanislas Claude étaient déjà vibrant pour La Prière. Le nouveau film du décidément doué Cédric Kahn, que ce soit en tant qu’acteur (L’économie du couple) ou en tant que réalisateur (Roberto Succo, Vie sauvage), possède une radicalité qui lui est propre. Ici le cadre est impeccable, juste, la musique quasi absente, le rythme à hauteur d’homme. Kahn nous l’intime, Anthony Bajon est la raison d’être de la fiction. Plutôt, la quête de vitalité de Thomas qui doit s’assimiler aux pulsations cardiaques d’un appareil respiratoire hospitalier. La foi n’est d’ailleurs pas placée ici de manière vaine. Souvent décriée ces dernières décennies pour les multiples scandales et autres prises de positions douteuses sur les sujets sociétaux, la religion se rappelle ici au bon souvenir du vivre ensemble, des valeurs communautaires et d’acceptation et de l’émancipation par l’abnégation et la confiance en soit. En somme, tout ce qui n’a pas été corrompu par l’humain et le capitalisme, pointés du doigt ici en filigrane. On vibre, on se déchire, on chante, on prie et on espère des lendemains meilleurs pour la jeunesse actuelle et à venir.

La prière sort le 25 juillet en DVD/BluRay/VOD. Un voyage qui vous redonnera foi en l’humanité porté par la révélation Anthony Bajon. On retrouve d’ailleurs dans les nombreux bonus ses premiers essais caméra où sa présence magnétique dévore déjà l’objectif. Vous trouverez aussi des répétitions chantées virtuoses, ainsi que des scènes coupées, qui complètent agréablement le voyage dans les cimes.

SYNOPSIS ET INFOS

Thomas a 22 ans. Pour sortir de la dépendance, il rejoint une communauté isolée dans la montagne tenue par d’anciens drogués qui se soignent par la prière. Il va y découvrir l’amitié, la règle, le travail, l’amour et la foi…

Sortie DVD : le 25 juillet 2018
Durée : 1h47
Réalisateur : Cédric Kahn
Avec : Anthony Bajon, Damien Chapelle, Louise Grindberg, Alex Brendemühl, Hanna Schygulla
Genre : Drame
Distributeur : Le Pacte
Prix : à partir de 19,99 € (DVD)
Acheter : sur fnac.com

BANDE ANNONCE

Note
Originalité
Mise en scène
Réalisation
Jeu des acteurs
Jean-Marie Siousarram
Manipulateur de mots pour la presse web depuis quelques années. Cinéphage compulsif, féru de culture en tout genre, de voyages, de musique électronique, de foot. Rejeton de Chaplin, Hitchcock et Fincher.

LAISSEZ UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here