Gigantomachia, un manga de Kentaro Miura (Glénat)

Capture d’écran 2015-04-07 à 18.10.37

Gigantomachia

Gigantomachia

C’est la première fois depuis vingt ans que Kentaro Miura sort un manga en dehors de son cultissime BerserkGigantomachia est un one shot qui revisite une certaine mythologie grecque dans une dimension futuriste : la lutte des Dieux contre la révolte des géants, remportée grace à Héraclès. Ce dernier est ici représenté par Delos, un ex-lutteur menée par le bout du nez par la mystérieuse Prome.

Date de parution : le 15 juillet 2015
Auteur : Kentaro Miura (Scénario et Dessin)
Editeur : Glénat
Prix : 6,90 € (240 pages) 

___________________________________

Résumé de l’éditeur:

Dans la mythologie grecque, la Gigantomachie narre la lutte épique des Dieux, menés par Zeus, contre la révolte des géants, frères des Titans et fils de Gaia. Dans ces récits, Zeus remporte la victoire en faisant notamment appel à Héraclès, car seul un humain pouvait battre les géants.
Kentaro Miura, auteur du mythique Berserk, s’empare de cette légende et livre ici un récit similaire qu’il s’amuse à placer néanmoins 100 ans dans le futur. Delos, un ex lutteur, mené par Prome, une mystérieuse jeune fille, se voit transporté dans l’avenir afin de lutter contre les forces insectoïdes du géant Alcyon.
Ce one-shot, créé en 2013, est la première réalisation de l’auteur hors Berserk depuis 20 ans. On y retrouve tout son talent, maturé de ses décennies de travail sur sa série principale, tant dans la conduite de l’histoire que dans la créativité du dessin..

___________________________________

Le point sur la série :

[U]ne oeuvre à la fois onirique et violente, superbement illustrée

Kentaro Miura nous plonge sans transition dans un univers aussi riche que mystérieux, peuplé de créatures féroces que Delos va devoir affronter corps et âme. Formant un duo improbable avec une petite fille aux pouvoirs étranges (qui donnent quelques scènes incongrues…), il va défier ce monde dont on ignore tout. Malgré l’absence de propos introductif, Gigantomachia exerce un pouvoir de fascination certain proposant un véritable voyage immersif. Un univers non dénué de charme, dont seul Kentaro Miura a les clefs.

Avec une narration parfois décalée, Gigantomachia est une oeuvre à la fois onirique et violente, superbement illustrée par cet auteur unique.

Une expérience à tenter sans oublier d’accrocher sa ceinture.

Note
Originalité
Scénario
Dessin
Plaisir de lecture
Gaël Bissuel
Gaël a créé Publik'Art en 2009. Notaire de formation, il est responsable de la rubrique BD et gère l'administration du site (webmaster). Il vit dans le sud de la France d'où il anime le webzine avec les membres de la rédaction, présente sur la majeure partie de l'hexagone : Paris, Bayonne, Montpellier, Lille, Lyon.

LAISSEZ UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here