Chambre froide, une pièce de Michèle Lowe à la Pépinière Théâtre.

chambre-froide-big
Michèle Lowe signe une pièce hors du commun à faire froid dans le dos. En ce moment à la Pépinière Théâtre. 

Feriez-vous le choix de la liberté si vous l’aviez ? Vous aussi, choisiriez-vous… la chambre froide ?

Le moins que l’on puisse dire ou penser, c’est que Michele Lowe n’a pas laissé ses sentiments au placard. Chambre froide, c’est l’expression de trois femmes quelque peu névrosées, en crise. On y retrouve la touche d’un Almodovar et ses Femmes au bord de la crise de nerf. D’ailleurs parfois, on aimerait faire taire les cris stridents qui animent la pièce et font vibrer la salle. Hystérie, traumatisme, hurlements, font partie intégrante de cette pièce qui devient, l’espace de quelques instants, dérangeante. Heureusement, quelques notes de légèreté viennent adoucir cette comédie-tragédie hurlante.

CHAMBRE FROIDE Photo Balai (libre de droit (c)Francois Berthier)

Chambre froide donc, c’est le portrait de trois femmes réunies dans une cuisine pour le rendez-vous mensuel du « diner de couples ». Dans cette pièce il y a trois actrices, mais aussi trois acteurs invisibles (les maris), dont on entendra que le son de la voix, dans une mise en scène hors du commun. Trois femmes dont le destin ne tient aujourd’hui qu’à un seul et même choix : faire vivre ou mourir leurs maris. Mari aimant (mais un peu trop) pour l’une, mari volage pour l’autre, mari voleur pour la dernière. Mais toutes les trois, au fond, ont une soif de liberté. A quelques moments, on tombe dans le cliché de la femme soumise au sacrifice pour son mari. Un cliché néanmoins toujours d’actualité.

Plus d’informations : http://www.theatrelapepiniere.com/

Charlotte Henry
Théâtrophile, je prends un malin plaisir à dénicher de petites merveilles dans les salles parisiennes. J'aime aussi la politique et les chats, mais ça, c'est une autre histoire...

LAISSEZ UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here