For this is my body : le trip d’une star en bout de course

For this is my body
For this is my body

For this is my body : le trip d’une star en bout de course

For this is my body suit une rock star en pleine crise de célébrité. Adulé, admiré, offert en sacrifice à une foule en délire à chacun de ses concerts, le chanteur perd pied. Incapable de sortir de sa chambre d’hôtel, il s’en remet à une groupie ange gardien pour garder la tête hors de l’eau. Paule Muret fantasme l’existence d’une idole du rock à la croisée des chemins dans un récit lancinant et alcoolisé.

Une star cramée

Le film débute en pleine gueule de bois. Le chanteur des Libertines Carl Barât se réveille avec un mal de tête carabiné et semble jouer son propre rôle. Son charisme animal convient parfaitement à ce personnage de héros destroy. Aucun attribut ne manque, même et surtout les plus caricaturaux. Pantalon de cuir, chemise entrouverte, collier proche du chapelet, tatouages, cheveux gras perpétuellement dans les yeux, bouteilles vides au pied du lit, plateaux argentés parsemés de poudre blanche, la panoplie complète est présente. Sans argent ni papiers dans les poches, le rocknroller est balancé par la réalisatrice dans les brumes d’une existence vide et sans perspectives. Pendant environ 8 ou 10 heures, il va chanter une ou deux chansons et beaucoup se tenir aux murs pour ne pas tomber.

Une caricature lancinante

Ses pérégrinations le conduisent à l’Institut du Monde Arabe, le fait rencontrer Fanny Ardant et surtout mener Audrey Bastien par le bout du nez. Toute dédiée au bien être de son héros, la jeune actrice multiplie les regards éberlués, mi-attendris mi-inquiets. Pas d’excès orgiaques, juste une surveillance de tous les instants de son idole mal en point. Un manager encore plus caricatural (veste de cuir, lunettes noires, air ronchon et préoccupé) déboule de temps à autres pour s’assurer que son grand enfant de chanteur va bien assurer son concert. Des fans extatiques suivent à la trace l’idole, juste désireux de le toucher et d’obtenir cet autographe. La star devient une victime sacrificielle, ses chansons sont ses évangiles. A la fois consentant et en retrait, il ne peut s’y soustraire.

Un film taiseux et visuel, à la manière d’un mauvais trip en bordure de caniveaux. Les fans des Libertines seront comblés, les fans de rock seront amusés.

[vc_text_separator title=”SYNOPSIS ET INFOS” color=”custom” border_width=”5″ accent_color=”#1e73be”]
For this is my body
For this is my body

C’est l’histoire d’une rencontre, celle d’un rocker et d’une groupie. Elle, amoureuse comme une fan, lui magnifique, déglingué, à côté,  ne lui apporte rien de ce qu’elle attend. Elle sait pourtant qu’elle vit à cet instant les heures les plus intenses de sa vie, le temps d’une journée, entre deux concerts.

Sortie : le 2 novembre 2016
Durée : 1h39
Réalisateur : Paule Muret
Avec : Carl Barât, Audrey Bastien, Fanny Ardant
Genre : Drame

 

[vc_text_separator title=”BANDE ANNONCE” color=”custom” border_width=”5″ accent_color=”#1e73be”]

Note
Originalité
Réalisation
Mise en scène
Jeu des acteurs
Stanislas Claude
Rédacteur ciné, théâtre, musique, BD, expos, parisien de vie, culturaddict de coeur. Fondateur et responsable du site Culturaddict, rédacteur sur le site lifestyle Gentleman moderne. Stanislas a le statut d'érudit sur Publik’Art.

LAISSEZ UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here