Le cinéaste expérimental Hadrien La Vapeur et l’anthropologue Corto Vaclav se sont penchés avec Kongo sur les croyances archaïques qui animent les êtres en Afrique, loin de toute pensée cartésienne et de notre ethnocentrisme rationnel occidental. Ils ont rencontré un homme qui communique avec les esprits au cœur de la capitale du Congo ainsi que tous ceux qui se sentent portés par un monde parallèle imaginaire pour certains, bien réel pour eux. Le documentaire sort en DVD et VOD le 6 octobre (Pyramide Vidéo).

Un documentaire troublant

Pendant 1h20, le spectateur est invité à laisser de côté ses repères habituels pour se laisser glisser vers l’inconnu. Les habitants de Brazzaville au Congo mélangent leurs vies réelles avec ce qui peut nous apparaitre digne de superstitions mais qui fait partie du quotidien pour eux. Là-bas, il est accepté que des esprits bons ou mauvais puissent protéger ou au contraire faire subir les pires avanies, jusqu’au trépas. Quand un guérisseur est accusé d’avoir entrainé la mort de plusieurs enfants en jetant un mauvais sort, il passe devant un tribunal et craint même pour sa vie. La caméra suit le procès haut en couleurs en même temps qu’elle s’attarde sur des pratiques mystérieuses pouvant plonger les corps dans des transes frénétiques. En même temps que ce sujet à la frontière du réel, le réalisateur s’intéresse aux dégâts occasionnés par des travaux réalisés par des entreprises chinoises, avec comme conséquences des détournements de fleuves et l’exploitation des ressources minières. L’arrière plan d’une Afrique pillée pour ses richesses questionne, la pratique existe depuis bien longtemps, surtout de la part de sociétés européennes. La mondialisation livre le continent à de nouveaux pilleurs, avec le peu de retombées économiques que l’on imagine pour les populations locales. Ces différentes thématiques abordées, entre pensées mystiques et pays en friche livré aux pilleurs, permettent de comprendre ce qui anime ces habitants portés vers des repères impénétrables pour nous mais structurants pour eux et ô combien rassurants. Les pensées traditionnelles deviennent les derniers remparts contre l’exploitation du pays, car les entreprises étrangères ont certainement payé grassement les dirigeants pour exercer leur sinistre besogne. Le guérisseur devient ainsi une sorte de dernier défenseur local pour sauvegarder les valeurs séculaires qui relient les hommes et les femmes entre eux dans un même mouvement rassembleur. La réflexion menée par le film devient ainsi fascinante et interroge sur le devenir d’un pays tiraillé entre modernité et rites ancestraux.

La caméra semble évoluer en liberté dans ce documentaire qui permet d’ouvrir les horizons et de plonger dans des croyances différentes. En bonus, le DVDV contient un livret de 20 pages et des retours sur le tournage de Kongo (Entretiens, scènes coupées).


Synopsis: A Brazzaville, un monde invisible régit le monde visible. L’apôtre Médard se démène pour guérir les malades victimes de mauvais sorts. Mais sa vie bascule lorsqu’on l’accuse publiquement de pratiquer de la magie noire. Né de la rencontre entre le cinéaste entre le cinéaste expérimental Hadrien La Vapeur et Corto Vaclev, tous deux fascinés par la transe et le monde des esprits, Kongo est une envoûtante réflexion sur les pouvoirs de l’invisible, un film universel qui nous renvoie à nos propres cultures et nos propres superstitions.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici