L’homme irrationnel, un film de Woody Allen

L’homme irrationnel

L’homme irrationnel, un film de Woody Allen

Cette fois-ci, avec son film L’homme irrationnel, Woody Allen nous fait partager ses idées philosophiques. A travers son héros, un professeur de philosophie, Abe Lucas, dans une université américaine, Woody Allen avec beaucoup d’humour, souvent très noir, nous dresse un tableau de la condition humaine assez unique.
Ce professeur, merveilleusement interprété par Joaquin Phoenix, est très dépressif et alcoolique, sans but dans la vie et sans passion. Le jour où il décide d’aider cette femme, qu’il ne connaît pas, mais qu’il a entendu, par inadvertance, se plaindre de la décision de justice concernant la garde de ses enfants, le grand Professeur se transforme.

[vc_custom_heading text=”Notre avis sur le film : ” font_container=”tag:h5|text_align:left|color:%231e73be” google_fonts=”font_family:Lobster%3Aregular|font_style:400%20regular%3A400%3Anormal”]

Notre héros retrouve toute la fougue de sa jeunesse et soudain donne un sens à sa vie ! Il va aider cette femme et sans que personne ne puisse l’imaginer. Machiavélique son plan ! Et surtout complètement inattendu. Aussi absurde que sa vie !

Un bon film avec des ingrédients uniques, une ambiance à la Woody

Woody Allen dresse un portrait de femmes pas vraiment à leur avantage. L’une, Rita, est malheureuse avec son mari et ne pense qu’à faire l’amour avec le bel Abe, et l’autre, Jill, la ravissante Emma Stone, jeune étudiante brillante mais complètement sous l’emprise de son prof. Les deux sont amoureuses du beau et irrésistible Abe ! Finalement, Abe va avoir des relations sexuelles avec les deux, mais n’en aime qu’une, et encore, à sa façon !

Allen met du suspens dans son film, mais juste un peu pour commencer de façon à ce que chaque spectateur puisse entrer dans le psychisme de Abe et comprendre ses paroles de prof. Puis le suspens monte petit à petit. Pour finir par découvrir le côté complètement pervers de Abe !

Les vrais philosophes ne vont sans doute ne pas être fans de ce film qui ridiculise les grandes idées philosophiques, à savoir existentielles. De la noirceur mais aussi de l’humour noir, de l’absurde, des répliques cyniques arrivent à nous faire rire, bref, Woody Allen se déchaine et dresse un portrait de la nature humaine pas vraiment beau mais dans le fond peut-être assez proche du réel !

Bref, un bon film avec des ingrédients uniques, une ambiance à la Woody et aussi un casting fabuleux à la hauteur du scénario qui se rapproche de la perfection !

Un coup de cœur !

[vc_custom_heading text=”Synopsis : ” font_container=”tag:h5|text_align:left|color:%231e73be” google_fonts=”font_family:Lobster%3Aregular|font_style:400%20regular%3A400%3Anormal”]

Professeur de philosophie, Abe Lucas est un homme dévasté sur le plan affectif, qui a perdu toute joie de vivre. Il a le sentiment que quoi qu’il ait entrepris – militantisme politique ou enseignement – n’a servi à rien.Peu de temps après son arrivée dans l’université d’une petite ville, Abe entame deux liaisons. D’abord, avec Rita Richards, collègue en manque de compagnie qui compte sur lui pour lui faire oublier son mariage désastreux. Ensuite, avec Jill Pollard, sa meilleure étudiante, qui devient aussi sa meilleure amie. Si Jill est amoureuse de son petit copain Roy, elle trouve irrésistibles le tempérament torturé et fantasque d’Abe, comme son passé exotique. Et tandis que les troubles psychologiques de ce dernier s’intensifient, Jill est de plus en plus fascinée par lui. Mais quand elle commence à lui témoigner ses sentiments, il la rejette. C’est alors que le hasard le plus total bouscule le destin de nos personnages dès lors qu’Abe et Jill surprennent la conversation d’un étranger et s’y intéressent tout particulièrement. Après avoir pris une décision cruciale, Abe est de nouveau à même de jouir pleinement de la vie. Mais ce choix déclenche une série d’événements qui le marqueront, lui, Jill et Rita à tout jamais

[vc_custom_heading text=”La Bande annonce : ” font_container=”tag:h5|text_align:left|color:%231e73be” google_fonts=”font_family:Lobster%3Aregular|font_style:400%20regular%3A400%3Anormal”]

[vc_custom_heading text=”Nos derniers films coups de coeur :” font_container=”tag:h5|text_align:left|color:%231e73be” google_fonts=”font_family:Lobster%3Aregular|font_style:400%20regular%3A400%3Anormal” link=”url:http%3A%2F%2Fpublikart.net%2Fcinema%2Fselection-des-films-coups-de-coeur%2F||”]

Note
Originalité
Scénario
Réalisation
Jeu des acteurs
Avatar
En fonction depuis 2010, Bénédicte est notre directrice déléguée. Elle partage son expertise en de nombreux domaines. Elle dévore les livres comme d'autres dévorent le chocolat. Responsable des rubriques Littérature et Cinéma, elle gère aussi les opérations concours réalisées avec nos partenaires. Elle est notamment membre de l'Union des Journalistes de Cinéma (UJC).

LAISSEZ UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here