Dune, Near or Far

Le duo Dune composé d’Anja Fougea au chant et de Thomas Chatel aux synthés et à la production forme le groupe Dune. Les premiers extraits Lift Up et Under the rain donnent la couleur de leur premier EP Near or Far. Les sonorités électro-acoustiques accompagnent la voix très pop acidulée de la chanteuse pour une très belle surprise de ce début d’année 2020.

Un duo à surveiller de près

Loin des clichés RnB synthétiques actuels, Dune joue la carte d’une pop assez classique, acidulée et pleine de surprises. Leur premier Ep Near or Far contient seulement 5 titres qui donnent le sourire tant les compositions sentent le professionnalisme et provoquent l’émerveillement. Les ‘arrangements sont splendides, la voix d’Anja Fougea rentre dans l’esprit pour ne plus en sortir et les ambiances sont complémentaires d’une chanson à l’autre. Lift Up est un plaisir coupable avec son intro ressemblant au thème de James Bond et la voix très The Cardigans période Lovefool. Et puis il y a le sublime Near of Far, plus aérien et cérémonial. La voix devient une invitation au voyage. C’est Etienne Caylou qui a mixé le tout, avec un mastering signé Chab avec une grande place laissée aux machines antiques, comme un clavier Juno-106 et une boîte à rythme CR-78. Le clip de leur premier titre Lift Up fait apparaitre de belles couleurs criardes dans une ambiance west coast presque seventies. Les humains semblent en représentation permanente, toujours dévoilés sous leur plus beau jour, les rendant synthétiques et vides, comme figés dans le marbre. Le téléphone portable est omniprésent et chaque scène bouscule la suivante dans une litanie de moments éphémères immortalisés pour une postérité désabusée. Au son de Lift Up, les personnages vont pourtant prendre vie et s’agiter jusqu’à une improbable dénouement façon exposition de David Hockney. Le duo s’est rencontré au lycée avec une amitié qui a lié à jamais Anja et Thomas. La chanteuse exerce sa voix depuis toujours jusqu’à rédiger ses premières chansons pour révéler son imagination débordante, entre conscience de la vacuité des choses et de leur emprise sur l’esprit humain dans une société qui enserre les gens dans des besoins futiles mais omniprésents. Thomas est le maitre d’œuvre du combo, du projet grâce à une curiosité qui lui a fait découvrir notamment le jazz, les machines électroniques et les synthés. Les deux complices sont le Ying et le Yang d’un projet musical au cœur d’une société qui perd ses repères et a pourtant besoin de se retrouver avec des contacts humains loin des technologies factices. Pour cela, Anja et Thomas n’hésitent pas à chercher encore et encore des sons qui touchent l’auditeur, en quête de perfection avec des mélodies plus qu’accrocheuses. Le deuxième extrait Under the Rain se veut plus punchy pour faire danser et se mouvoir. La chanson est décrite comme un hommage à un être cher et disparu. Le morceau est un paradoxe avec des paroles mélancoliques sur une musique entrainante.

Le duo Dune pourrait bien marquer l’année à venir avec comme première pierre à l’édifice ce LP qui impose des écoutes répétées tant la musique et les paroles sont au rendez-vous pour le plus grand plaisir de l’auditeur.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici