L’Or et le Sang, tomes 1 à 4 : une série BD de Fabien Nury, Maurin Defrance, Fabien Bedouel et Merwan (Glénat)

Capture d’écran 2015-04-07 à 18.10.37

L'or et le sang

L’Or et le Sang, une série culte

L’Or et le Sang est la saga culte de Fabien Nury (Il était une fois en France, Tyler Cross) et Maurin Defrance (à l’origine de la série) illustrée par Fabien Bedouel (Un long destin de sang, OPK) et Merwan (Pour l’Empire, le Bel Âge). La parution du quatrième et dernier tome de la série, Khalil, est l’occasion d’une belle réédition des trois épisodes précédents par Glénat (qui a récupéré le catalogue de 12Bis chez qui la série avait débuté).

Date de sortie : 1er octobre 2014
Auteurs : Fabien Nury, Maurin Defrance (scénario) Fabien Bedouel et Merwan (dessin)
Prix : 15,50 € (72 pages dont bonus) 

Résumé de l’éditeur :

Le Rif s’est embrasé. Le Maroc entier menace de le suivre sur la voie de la liberté… Calixte, converti à l’Islam, est devenu un véritable chef de guerre sous le nom de « Khalil al Islami ». Léon, confronté au dilemme de sa vie, préfère l’amitié à la fortune et rejoint les rebelles. Mais face à l’armée rifaine se dressent désormais deux puissances coloniales : la France et l’Espagne, réunies pour écraser à tout prix la République du Rif. La guerre semble perdue d’avance… Peu importe. À défaut d’être vainqueurs, ils deviendront des légendes.

Le point sur la série :

L’Or et le Sang est une aventure humaine incroyable où l’histoire du Maroc Colonial est mise à mal par une guerre menée par les rifains pour la création d’une République indépendante du Rif. Hormis les figures historiques de ce conflit (Franco, Abdelkrim el Khattabi…), le scénario met en scène deux personnages principaux que rien ne prédestinait à se rencontrer. L’un est un aristo de l’hexagone, l’autre une petite frappe venue de Corse. Ils vont devenir les meilleurs amis du monde avant de partir vivre leur aventure dans le désert… Et comme dans toute grande amitié, il y aura des hauts et des bas au gré des combats que chacun choisira d’affronter. Des personnages d’une grande profondeur.

L’Or et le Sang n’est pas uniquement une belle histoire d’amitié, c’est surtout un magnifique récit d’aventure, écrit avec grande virtuosité. Le lecteur est littéralement happé par la force d’un scénario qui ose, ne s’interdit rien. Le suspense est de tous les instants, on ne sait jamais jusqu’où iront nos rifains d’adoption. Et quoiqu’il arrive, l’effet de surprise est garanti.

Le dessin est quant à lui extrêmement fin, proche d’un graphisme d’animation. Les personnages font transpirer leurs émotions et les décors sont sublimes. Un superbe voyage embelli par une coloration impeccable. On adore.

Pour conclure, L‘Or et le Sang se termine avec le panache d’une aventure épique. A ne manquer sous aucun prétexte.

Gaël Bissuel
Gaël a créé Publik'Art en 2009. Notaire de formation, il est responsable de la rubrique BD et gère l'administration du site (webmaster). Il vit dans le sud de la France d'où il anime le webzine avec les membres de la rédaction, présente sur la majeure partie de l'hexagone : Paris, Bayonne, Montpellier, Lille, Lyon.

1 commentaire

LAISSEZ UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here