Mnouchkine, Pommerat et Daguerre, grands vainqueurs de la 30e Nuit des Molières

Html code here! Replace this with any non empty text and that's it.

Mnouchkine, Pommerat et Daguerre, grands vainqueurs de la 30e Nuit des Molières
photo DR

Mnouchkine, Pommerat et Daguerre, grands vainqueurs de la 30e Nuit des Molières

Ariane MnouchkineJoël Pommerat et Jean-Philippe Daguerre sont les grands vainqueurs de cette 30e Nuit des Molières, retransmise, en léger différé sur France 2, depuis la salle Pleyel.

Récompensée de deux Molières (prix de la mise en scène et du spectacle public), la fondatrice du Théâtre du Soleil et figure engagée d’un théâtre de troupe, voit donc sa pièce “Une chambre en Inde”, écrite sur fond des attentats à Paris, honorée de la fameuse statuette.

L’auteur et metteur en scène Joël Pommerat, qui avait obtenu en 2016 le Molière du théâtre public avec sa pièce Ça ira (1) fin de Louis, rafle encore cette fois-ci la mise avec trois Molières, dont celui du metteur en scène d’un spectacle privé avec Cendrillon.

Spectacle initialement créée en 2011 en Belgique, puis jouée au théâtre public de l’Odéon avant d’être repris au théâtre privé de la Porte Saint-Martin.

Quant à Jean-Philippe Daguerre, surtout connu pour ses mises en scène de classiques comme “L’avare” ou “Le Cid”, il remporte quatre Molières pour “Adieu Monsieur Haffman”, dont celui du théâtre privé. Il s’agit d’une tragi-comédie poignante qui raconte l’histoire d’un bijoutier juif caché dans une cave pour échapper aux Nazis dans la France occupée.

Enfin, Blanche Gardin qui n’a pas sa langue dans poche, obtient le Molière de l’humour avec son son spectacle,”Je parle toute seule”, un petit bijou d’humour noir, aussi trash qu’irrésistible.

Le palmarès complet de la soirée :

Molière du Théâtre privé :

Adieu Monsieur Haffmann, de Jean-Philippe Daguerre, mise en scène Jean-Philippe Daguerre, Petit Montparnasse.

Molière du Théâtre public :

Une Chambre en Inde, création collective du Théâtre du Soleil, mise en scène Ariane Mnouchkine, Théâtre du Soleil

Molière de la Comédienne dans un spectacle de Théâtre privé :

Laure Calamy, dans Le Jeu de l’amour et du hasard, de Marivaux, mise en scène Catherine Hiegel.

Molière du Comédien dans un spectacle de Théâtre privé :

Jean-Pierre Darroussin, dans Art, de Yasmina Reza, mise en scène Patrice Kerbrat.

Molière du Metteur en scène d’un spectacle de Théâtre public :

Ariane Mnouchkine, pour Une Chambre en Inde, création collective du Théâtre du Soleil.

Molière du Metteur en scène d’un spectacle de Théâtre privé :

Joël Pommerat, pour Cendrillon, de Joël Pommerat.

Molière de la Comédienne dans un spectacle de Théâtre public :

Marina Hands, dans Actrice, de Pascal Rambert, mise en scène Pascal Rambert.

Molière de la Comédienne dans un second rôle :

Christine Murillo, dans Le Tartuffe, de Molière, mise en scène Michel Fau.

Molière du Comédien dans un second rôle :

Franck Desmedt, dans Adieu Monsieur Haffmann, de Jean-Philippe Daguerre, mise en scène Jean-Philippe Daguerre.

Molière de la Création visuelle :

Cendrillon, de Joël Pommerat, mise en scène Joël Pommerat, Théâtre de la Porte Saint-Martin.

Molière de l’Auteur francophone vivant :

Jean-Philippe Daguerre, pour Adieu Monsieur Haffmann.

Molière de la Révélation féminine :

Julie Cavanna, dans Adieu Monsieur Haffmann, de Jean-Philippe Daguerre, mise en scène Jean-Philippe Daguerre.

Molière de la Révélation masculine :

Rod Paradot, dans Le Fils, de Florian Zeller, mise en scène Ladislas Chollat.

Molière du Jeune public :

Le Petit Chaperon rouge, de Joël Pommerat, mise en scène Joël Pommerat, Cie Louis Brouillard.

Molière du Spectacle musical :

Histoire du soldat,, de Ramuz et Stravinsky, mise en scène Stéphan Druet, Théâtre de Poche-Montparnasse.

Molière du Seul(e) en scène :

Vous n’aurez pas ma haine, avec Raphaël Personnaz, d’après Antoine Leiris, mise en scène Benjamin Guillard, 984 Productions – Arnaud Bertrand

Molière de l’Humour :

Blanche Gardin, dans Je parle toute seule, de Blanche Gardin, mise en scène Maïa Sandoz.

Molière du Comédien dans un spectacle de Théâtre public :

Jacques Gamblin, dans 1 heure 23’14 ” et 7 centièmes, de Jacques Gamblin et Bastien Lefèvre, mise en scène Jacques Gamblin.

Molière de la Comédie :

Le Gros Diamant du Prince Ludwig, de Henry Lewis, Jonathan Sayer et Henry Shields, adaptation Gwen Aduh et Miren Pradier, mise en scène Gwen Aduh, Théâtre du Gymnase.

Note
Intérêt
Amaury Jacquet
Si le droit mène à tout à condition d'en sortir, la quête du graal pour ce juriste de formation - membre de l'association professionnelle de la critique de théâtre de musique et de danse - passe naturellement par le théâtre mais pas que où d'un regard éclectique, le rédac chef rend compte de l'actualité culturelle.

LAISSEZ UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here