Sarah Lancman de retour avec son nouvel album très jazz, Parisienne le 27 mars sur le label Jazz Eleven

Sarah Lancman, Parisienne, Jazz Eleven

Sarah Lancman a déjà fait l’objet d’un article pour la sortie d’un précédent album intitulé A Contretemps, elle a également été évoquée lors du concert récent de Toku à la Maison de la culture du Japon à Paris. Elle sera de retour le 27 mars avec son nouvel album Parisienne sur le label Jazz Eleven. Devenue une des grandes voix du jazz français, elle manie la poésie avec art pour un 5e album très attendu.

Du jazz au féminin fort en sentiments

Les musiciens qui accompagnent la chanteuse s’en donnent à coeur joie : Giovanni Mirabassi au piano, Laurent Vernerey à la contrebasse, Stéphane Huchard à la batterie, Pierrick Pédron au saxophone (déjà aperçu récemment sur le dernier album de Marie Mifsud) et Marc Berthoumieux à l’accordéon, c’est un attelage all stars qui officie. Le récent album Intermezzo faisait la part belle à la musique italienne, maintenant Sarah Lancman revient aux basiques et chante comme souvent dans ses deux langues de prédilection, le français et l’anglais. Les nouveaux titres sont issus de son inspiration débordante et se concentrent sur les souvenirs prégnants que lui évoquent sa ville natale, l’unique et sa seule capitale de coeur, Paris, où elle est née dans le quartier de Châtelet-Les-Halles. Des reprises finement choisies agrémentent le disque, et pas des moindres, Parce que de Charles Aznavour et le célébrissime Hymne à l’Amour d’Edith Piaf. Le style Sarah Lancman est facilement reconnaissable avec son lyrisme et sa mélancolie à fleur de peau. la pureté de sa voix pénètre l’auditeur avec un charme inlassablement répété. Elle pianote également avec art pour quelques morceaux de bravoure . Ses compositions C’était pour toi et I Love You More Than I Can Sing illustrent bien ses intentions et elle enlace l’auditeur dans une atmosphère aussi grave que veloutée avec des chansons parlant inlassablement d’amour, la quête d’amour, l’amour perdu, l’amour parfait. La sensualité est de mise, parfaitement naturelle, portée par une voix qui détache chaque syllabe avec élégance, comme pour susurrer à l’oreille. Une ambiance quasi cinématographique se dégage d’un album qui demande à être écouté de bout en bout pour bien s’imprégner d’une ambiance à la lisière de l’avant-guerre.

Sarah Lancman aime à se frotter à un sentiment du tragique qu’elle assume parfaitement, elle qui reprend deux titres de monuments de la chanson française en toute connaissance de cause. L’amour encore, l’amour toujours, un sentiment qu’elle porte au firmament par la force d’une voix hors du commun.

Note
Qualité des morceaux
Plaisir de l'écoute
Stanislas Claude
Rédacteur ciné, théâtre, musique, BD, expos, parisien de vie, culturaddict de coeur. Fondateur et responsable du site Culturaddict, rédacteur sur le site lifestyle Gentleman moderne. Stanislas a le statut d'érudit sur Publik’Art.

LAISSEZ UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here