On a tous en nous quelque chose de rock’n roll

On a tous en nous quelque chose de rock'n roll

On a tous en nous quelque chose de rock’n roll  

Avec My Rock, Jean-Claude Gallotta convoque sur scène sa playlist et nous raconte son histoire de la musique à la fois culte et personnelle. Let’s rock.

Dates : du 17 novembre au 6 décembre 2015 l Lieu Au théâtre du Rond-Point
Chorégraphe : Jean-Jacques Gallota

[vc_custom_heading text=”Notre avis sur ce spectacle :” font_container=”tag:h5|text_align:left|color:%23337ebf” google_fonts=”font_family:Lobster%3Aregular|font_style:400%20regular%3A400%3Anormal”]

Le chorégraphe remonte à ses années d’adolescence, marquées par les mythiques années 50, qui ont connu aux États-Unis, puis ensuite en Europe, une double révolution.

Musicale d’un part, marquée par l’arrivée percutante d’un chanteur blanc – Elvis Presley – qui fait entendre comme personne le rythme blues des musiques noires américaines.

[…] Let’s rock […]

Chorégraphique d’autre part, avec la création de la Merce Cunningham Dance Company qui va révolutionner la danse contemporaine et inspirer les chorégraphes européens, dont Jean-Claude Gallotta. Or, ces deux mouvements ne se croiseront jamais et poursuivront leur route au gré de leur propre inspiration et influence.

Le spectacle débute sur “Heartbreak Hotel” d’Elvis Presley où les douze danseurs sont rassemblés sur scène avant que chacun ne se libère du groupe et que les corps s’imprègnent individuellement de l’emprise vitale de la musique.

D’Elvis aux Rolling Stones, il n y’ a qu’un pas donc…comme de Bob Dylan aux Who, ou encore du Velvet Underground à Nick Drake, d’Iggy Pop aux Clash, de Patti Smith au Stooges en passant par Leonard Cohen à Nivarna et Kurt Cobain

Une immersion commentée  en voix off par Gallotta himself qui n’hésite pas à venir sur la plateau pour présenter certains morceaux, illustrés de photos des pochettes de disques de l’époque, et évoquer le contexte artistique de l’artiste qu’il mêle à son propre cheminement.

Chaque tableau – en solo, duos ou groupé – se pare du vocabulaire du chorégraphe, dont le jeu d’élans, de suspensions, puis de courses incessamment relancées, ont toujours voulu défier la fuite du temps dans un geste d’ivresse et de liberté.

Un soirée tonique et sensible, oh yes !.


Des ballets électriques, des poèmes enragés… par WebTV_du_Rond-Point

[vc_custom_heading text=”Nos pièces et spectacles coups de coeur : ” font_container=”tag:h5|text_align:left|color:%231e73be” google_fonts=”font_family:Lobster%3Aregular|font_style:400%20regular%3A400%3Anormal” link=”url:http%3A%2F%2Fpublikart.net%2Fspectaclestheatre%2Fselection-des-meilleures-pieces-et-spectacles%2F||”]

Note
Originalité
Scénographie
chorégraphie
Amaury Jacquet
Si le droit mène à tout à condition d'en sortir, la quête du graal pour ce juriste de formation - membre de l'association professionnelle de la critique de théâtre de musique et de danse - passe naturellement par le théâtre mais pas que où d'un regard éclectique, le rédac chef rend compte de l'actualité culturelle.

LAISSEZ UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here