5ème jour Festival de Biarritz : La Once et Desde allá

[vc_custom_heading text=”Dans le cadre du Festival de Biarrtiz-Amérique latine, nous sommes allés voir 2 films : La Once du Chili, et Desde alla du Vénézuela, Mexique. Deux films qui n’ont aucun point commun !
La Once fut notre véritable coup de coeur !” font_container=”tag:h5|text_align:justify|color:%23337ebf” google_fonts=”font_family:Lobster%3Aregular|font_style:400%20regular%3A400%3Anormal”]

1723

La Once, un film de Maite Alberdi

Maite Alberdi nous présente son deuxième long métrage documentaire, La Once, avec beaucoup de joie et d’humour. En fait, Maite a filmé, durant cinq ans, sa grand-mère et ses amies qui se réunissent une fois par mois depuis leur lycée pour boire le thé. Et cela dure depuis plus de soixante ans ! Mais quelle idée géniale !

Sortie : le jour mois 2015
Durée : 1h10
Réalisateur : Maite Alberdi

[vc_custom_heading text=”Synopsis de La Once : ” font_container=”tag:h5|text_align:left|color:%23337ebf” google_fonts=”font_family:Lobster%3Aregular|font_style:400%20regular%3A400%3Anormal”]

Depuis 60 ans, cinq amies d’un certain âge se réunissent religieusement, une fois par mois, pour prendre le thé. Elles se remémorent leur histoire commune et s’efforcent de prouver qu’elles sont encore à la page, oubliant, pour un temps, les maux de la vieillesse. À table, elles commentent avec ferveur l’actualité qu’elles tentent d’expliquer bien que certaines modes et tendances leur échappent.

[vc_custom_heading text=”Notre avis sur : La Once” font_container=”tag:h5|text_align:left|color:%23337ebf” google_fonts=”font_family:Lobster%3Aregular|font_style:400%20regular%3A400%3Anormal”]

Maite Alberdi a réalisé un film remarquable, empreint d’humour, d’intimité et de poésie sur ces vieilles amies réunies autour d’une tasse de thé. L’important pour ses femmes était de se retrouver, comme si elles avaient toujours 18 ans ! Beaucoup de naturel tout au long du film, comme si la caméra était invisible.

C’est le premier film du Festival où le public a ri, mais vraiment ri ! Pourtant le sujet était profond et le fait de voir, chaque année, des amies disparaître, aurait pu entrainer une ambiance morbide. Mais pas du tout ! C’est la vie qui l’emporte ! Et leurs blagues sont tellement spontanées qu’elles éclatent de rire ! Et leurs explications de l’évolution des femmes dans la société sont tout simplement épiques !

Une pure merveille !

Maite Alberdi a le don de filmer des gros plans. Que ce soit, les feuilles de thé qui infusent, ou les portraits de ces dames, tout est merveilleusement filmé. Un mouvement de sourcil a suffi pour nous faire rire ! Esthétiquement le film est très beau.

Chaque seconde est chargée d’émotion positive. Un très grand film qui connaît, paraît-il, un énorme succès, au Chili depuis sa sortie en salles en juin 2015, et aux USA. Et les actrices pimpantes assurent parfaitement les rencontres avec le public et les journalistes, davantage que la réalisatrice, elle-même ! Des vraies stars !

On regrette juste que la jolie grand-mère de Maité n’ait pas pu voir son film.

Toutes nos félicitations à cette charmante, toute jeune, réalisatrice pour ce merveilleux film qui est notre coup de cœur du festival  et qui reçoit la note maximale !

La Once a reçu le Prix du Meilleur documentaire ibéro américain – Festival international de cinéma de Guadalajara 2015 (Mexique). Il serait tout à fait improbable qu’il reparte sans prix de Biarritz. Peut-être le Prix du Public qui l’a tant ovationné !

Desde allá, un film de Lorenzo Vigas

Lorenzo Vigas réalise avec Desde allá son premier film. C’est l’histoire d’un homme d’une cinquantaine qui est très attiré par les jeunes garçons. On se situe à la limite de la pédophilie et de l’homosexualité. Mais là n’est pas le sujet.

Durée : 1h35
Réalisateur : Lorenzo Vigas
Avec :  Alfredo Castro, Alí Rondon

545624.jpg-r_640_600-b_1_D6D6D6-f_jpg-q_x-xxyxx

[vc_custom_heading text=”Synopsis de Desde alla :” font_container=”tag:h5|text_align:left|color:%23337ebf” google_fonts=”font_family:Lobster%3Aregular|font_style:400%20regular%3A400%3Anormal”]

Armando, un homme aisé d’âge mûr, racole de jeunes garçons en échange d’argent. Il ne veut pas les toucher, seulement les regarder à distance. La première rencontre d’Armando avec Elder, un jeune garçon de la rue, est violente mais n’atténue pas la fascination qu’il porte pour ce rude et bel adolescent. Elder continue à rendre visite à Armando par intérêt financier. Naît alors entre eux une intimité déroutante.

[vc_custom_heading text=”Notre avis sur Desde alla :” font_container=”tag:h5|text_align:left|color:%23337ebf” google_fonts=”font_family:Lobster%3Aregular|font_style:400%20regular%3A400%3Anormal”]

Armando paye des jeunes uniquement pour les voir à moitié nus et se masturber face à leurs fesses… Dans la vie, il est prothésiste dentaire et surtout il est seul. Très seul. Et très vite, le problème de son père surgit.
Dès les premières minutes du film, le ton est donné. Lorenzo ne fait pas dans la dentelle. Mais tout est fait sans vraiment montrer. Tout y est suggéré.

Une histoire avec un jeune des quartiers défavorisés de Caracas va mal se passer.

Du sexe, de l’argent et de la violence sont au cœur de ce film. Avec, il est vrai, de très bons acteurs, surtout le jeune Elder interprété par Luis Silva.

Personnellement, je n’ai pas trouvé d’intérêt à ce film, avec de nombreuses scènes qui se répètent et une fin plus qu’inattendue ! Mais les critiques sont excellentes et il vient de recevoir le Lion d’or à la Mostra de Venise. Une très belle récompense… surprenante !

[vc_custom_heading text=”Les Bandes annonces : La Once et Desde alla” font_container=”tag:h5|text_align:left|color:%23337ebf” google_fonts=”font_family:Lobster%3Aregular|font_style:400%20regular%3A400%3Anormal”]

Note
La Once
Desde alla
Avatar
En fonction depuis 2010, Bénédicte est notre directrice déléguée. Elle partage son expertise en de nombreux domaines. Elle dévore les livres comme d'autres dévorent le chocolat. Responsable des rubriques Littérature et Cinéma, elle gère aussi les opérations concours réalisées avec nos partenaires. Elle est notamment membre de l'Union des Journalistes de Cinéma (UJC).

LAISSEZ UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here