Les canons de l’élégance : fastes militaires au Musée de l’Armée

Plus de 200 objets rythment l’exposition Les canons de l’élégance au dernier étage du Musée de l’Armée. Cadeaux diplomatiques, décorations militaires, symboles d’autorité ou encore simples tenues d’apparat, ces objets rappellent les fastes et grandeurs du statut de guerrier depuis le XVIe siècle.

Au coeur du splendide Musée de l’Armée, les Canons de l’élégance propose au visiteur une immersion dans l’histoire militaire. Elle est racontée au gré d’objets rares et précieux. De la sublime épée de diamants de Louis XVI (utilisée une seule fois à l’occasion des Etats généraux) à l’uniforme des ingénieurs des Ponts et Chaussée, cette exposition balaye intelligemment les époques. L’apparat militaire ne se résume pas au simple costume, que l’on connait bien. Ce sont également à travers des armes ou symboles parfois insolites que les guerriers assoient leur pouvoir. En témoigne un collier de chien un peu spécial, qui permettait à son maître (officier de l’armée royale) de témoigner de sa puissance et de sa noblesse. Les armes ne sont pas les seuls témoignages du pouvoir et de la puissance militaire.

L’autorité suprême est marquée par le bâton du maréchal de France, décerné à certains officiers lorsqu’ils deviennent maréchaux. Une salle met à l’honneur ce symbole d’autorité militaire. Enfin, après avoir déambuler au milieu des légions d’honneur et avoir admiré la grand collection d’armes offerts au maréchal Joffre, le parcours se termine avec une touche de modernité, au coeur de robes et costumes de créateurs. Au coeur de cette dernière salle trône une robe de Jean-Paul Gaultier.

Le visiteur ira à la découverte de ces objets d’exception, chefs d’oeuvre d’armurerie, d’orfèvrerie ou de bijouterie. Une exposition qui plaira aux plus petits comme aux plus grands ! A découvrir au Musée de l’Armée à Paris.

Les Canons de l’élégance
Musée de l’Armée – Invalides

Tous les jours de 10h à 18h
Du jeudi 10 octobre 2019
au dimanche 26 janvier 2020

Charlotte Henry
Théâtrophile, je prends un malin plaisir à dénicher de petites merveilles dans les salles parisiennes. J'aime aussi la politique et les chats, mais ça, c'est une autre histoire...

LAISSEZ UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here