“Nouvelles pièces courtes” pour un patchwork très accompli de Philippe Decouflé

“Nouvelles pièces courtes” de Philippe Decouflé © Charles Fréger

“Nouvelles pièces courtes” pour un patchwork très accompli de Philippe Decouflé

L’attraction visuelle et la danse dans tous ses états sont au rendez-vous de la nouvelle création de Philippe Decouflé. Le chorégraphe/metteur en scène convoque dans un format court des instantanés scéniques et esthétiques aussi différents que singuliers.

Un imaginaire en ébullition

On assiste à un cabaret burlesque interprété sur un ton décalé par Julien Ferranti, Aurélien Oudot et Violette Wanty (excellents) et propice à une performance chorégraphique et acro­batique où les artistes jouent leur propre musique en live.

Puis, on observe un trou pour un soliste qui se joue du vide et de son remplissage tout droit sortie d’une pièce de Beckett, avant de disparaitre à son tour dans la trappe.

On écoute “Vivaldis” pour un tableau de danse pure qui offre une série de variations chorégraphiques sur un ensemble de musiques de Vivaldi dont un exercice à la barre épatant avec ses six paires de jambes en noir et blanc, et où les contrastes jouent avec les couleurs vives et les costumes tribaux.

On poursuit avec un numéro de haut vol qui fait voltiger la théorie de l’évolution avec un looping vidéo aux images décoiffantes, avant de terminer par un voyage à Tokyo qui prend la forme d’un instantané de comédie musicale loufoque où il est question de Kabuki, d’Hokusaï, de piétons, de tremblements de terre et de malentendus.

Le tout dans un cocktail ludique et bigarré de vidéos-kaléidoscopes d’Olivier Simola, de musique, de cirque, de procédés technologiques, sans oublier la danse toujours souveraine, qui sait se faire fluide, aérienne, acrobatique, organique et même végétale.

Où les séquences et l’enchaînement cadencé des duos, solos et danses de groupes sont exécutés avec brio, servis par des artistes magnifiques, à la fois danseurs, chanteurs, acrobates et musiciens pour un spectacle pluriel.

[vc_text_separator title=”INFOS” color=”custom” border_width=”5″ accent_color=”#1e73be”]

Dates : du 20 avril au 10 mai 2018 l Lieu Théâtre National de Chaillot (Paris)
Chorégraphe : Philippe Decouflé

Note
Originalité
Scénographie
Chorégraphie
Amaury Jacquet
Si le droit mène à tout à condition d'en sortir, la quête du graal pour ce juriste de formation - membre de l'association professionnelle de la critique de théâtre de musique et de danse - passe naturellement par le théâtre mais pas que où d'un regard éclectique, le rédac chef rend compte de l'actualité culturelle.

LAISSEZ UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here