Prix de la critique 2016 : le sacre d'Ivo Van Hove
Ivo Van Hove © Jan Versweyveld

Prix de la critique : le sacre d’Ivo Van Hove

Comme tous les ans, les journalistes critiques, membres de l’Association professionnelle de la critique théâtre-musique-danse (dont nous sommes), décernent après un vote collectif à deux tours leurs prix, distinguant les spectacles et les artistes qui ont marqué la saison écoulée.

Rendez-vous incontournable de la profession, ils attestent d’une marque d’exigence qui, dans le paysage du spectacle vivant, est particulièrement appréciée des artistes récompensés où l’engagement et la passion témoignés sont à relever.

Le palmarès 2015/2016, sous l’égide donc de l’Association présidée par Jacques Nerson, critique au Nouvel Observateur et au Masque et la Plume, a été révélé ce lundi 20 juin au théâtre du Tarmac où les lauréats rejoignent les grands coups de cœur de Publik’Art.

Ivo Van Hove, Directeur du Toneelgroep Amsterdam, qui ouvrira le prochain Festival d’Avignon avec “Les Damnés” de Visconti, a reçu deux prix. Celui du grand prix de la critique pour son spectacle “Vu du pont” d’Arthur Miller donné en version française au Théâtre de l’Odéon (Ateliers Berthier) dont la lecture acérée et percutante porte toute la maitrise du geste dramaturgique et esthétique du génial metteur en scène. Celui aussi du meilleur spectacle étranger pour “Kings of War”, éblouissante immersion au cœur du pouvoir à partir d’un condensé en 4H30 des cinq pièces de Shakespeare (Henry V, Henry VI et Richard III), présenté au théâtre national de Chaillot en janvier.

Le Portugais Tiago Rodrigues est distingué dans la catégorie de la meilleure création en langue française, pour sa version “Bovary” et son regard très enlevé, tirée à la fois du roman de Flaubert et du procès de l’écrivain, en résonance extrême avec le texte mais aussi une écriture de plateau aux prises avec l’aujourd’hui.

Le prix du meilleur comédien est attribué à Charles Berling pour sa composition hypnotique toute en intériorité malmenée dans “Vu du pont” et déjà saluée par un Molière.

Pour le prix Laurent Terzieff du meilleur spectacle présenté dans un théâtre privé, il revient au déjà honoré par un molière “Qui a peur de Virginia Woolf”, d’Edward Albee, mise en scène par Alain Françon au Théâtre de l’Œuvre, tandis que son actrice, Dominique Valadié, remporte le prix de la meilleure comédienne.

Enfin, Alexandre Meyer remporte le prix de la meilleure musique originale pour Und Natalie Dessay se montrait sidérante dans un vertige des songes aussi énigmatique qu’irrépressible. 

Place à présent au récapitulatif complet du palmarès et que le spectacle continue envers et contre tout.

GRAND PRIX :
Vu du pont, ms Ivo van Hove

PRIX GEORGES-LHERMINER (PROVINCE) :
Figaro divorce, ms Christophe Rauck

MEILLEURE CREATION EN LANGUE FRANÇAISE :
Bovary de Tiago Rodrigues

PRIX LAURENT-TERZIEFF (PRIVÉ) :
Qui a peur de Virginia Woolf, ms Alain Françon

MEILLEUR COMEDIEN :
Charles Berling pour Vu du pont

MEILLEURE COMÉDIENNE :
Dominique Valadié pour Qui a peur de Virginia Woolf

MEILLEUR SPECTACLE ÉTRANGER :
Kings of War, ms Ivo van Hove

REVELATION :
Maëlle Poésy

MEILLEURE CRÉATION D’ÉLEMENTS SCENIQUES :
20 000 lieues sous les mers (Vieux-Colombier)

MEILLEUR MUSIQUE ORIGINALE :
Alexandre Meyer pour Und

MEILLEUR LIVRE :
Le théâtre de la peur, Thomas Ostermeier

[vc_text_separator title=”INFOS” color=”custom” border_width=”5″ accent_color=”#1e73be”]
Amaury Jacquet
Si le droit mène à tout à condition d'en sortir, la quête du graal pour ce juriste de formation - membre de l'association professionnelle de la critique de théâtre de musique et de danse - passe naturellement par le théâtre mais pas que où d'un regard éclectique, le rédac chef rend compte de l'actualité culturelle.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici