Le film Tempête de Sable, une belle piqure de réalité

Tempête de Sable
Tempête de Sable, film de Elite Zexer

Le film Tempête de Sable, une belle piqure de réalité

Quand le réalisateur israélien Elite Sexer réalise un film avec des acteurs arabes sur une famille bédouine, le résultat se nomme Tempête de Sable et bouleverse dans les grandes largeurs. Traditions et aspirations à l’émancipation s’entrechoquent dans une histoire où les non-dits se révèlent au grand jour pour se frapper sur le mur de l’interdit. Acteurs masculins et féminins livrent des prestations exemplaires dans un contexte où le dénuement prédomine et les sentiments explosent au grand jour. Un très beau moment de cinéma.

Un cinéma authentique

Et si le cinéma israélien était devenu le seul à proposer de vraies fictions basées sur une réalité déchirante et complexe? Loin des atermoiements européens (Toni Erdmann es-tu là) et des standards hollywoodiens, bien qu’assez proche dans l’esprit d’un certain cinéma indépendant américain, ce cinéma livre régulièrement des longs-métrages qui bousculent sans tambour ni trompettes. Le film débute sur le mariage d’un père avec une deuxième épouse. Rien de plus normal dans les moeurs bédouines, la première femme accepte cet évènement en silence, avec tout le mutisme dont elle doit faire preuve pour ne pas créer de scandale. Elle bout intérieurement mais n’en fait pas étalage. Mère de 4 filles, elle dirige son foyer à la baguette mais l’ainée étudie à la fac et a des velléités d’émancipation. Le contexte dramatique pose ses jalons dès les prémices et l’intrigue évoluera tout droit vers la quadrature du cercle.

Loin du modèle occidental

En se fondant tout entier sur un modèle de société ancestral aux forts relents traditionnels, le film est loin de chercher à choquer. C’est une réalité qui est ce qu’elle est, à quelques milliers de kilomètres de nos terres. Les personnages vivent une vie faite de joies quotidiennes et de difficultés et il est heureux qu’un tel film ait pu remporter un prix au festival de Sundance, catégorie films étrangers. Preuve que le point de vue anthropologique vu d’ici fait sens en tranchant avec notre bon vieux ethnocentrisme occidental. On s’émeut pour les personnages, on s’enthousiasme devant les pitreries de la cadette et on médite sur le comportement velléitaire du père. Chaque plan semble participer à un message général, mi-respectueux mi-agitateur pour bien montrer la complexité d’une situation qui existe un peu partout dans le monde.

Ce Tempête de Sable enthousiasme par son regard sans concessions sur un contexte touchant et dramatique à la fois. Le dénouement restera incrusté dans votre mémoire pour longtemps. Un film à ne pas manquer.

SYNOPSIS ET INFOS

Tempête de Sable
Tempête de Sable

Les festivités battent leur plein dans un petit village bédouin en Israël, à la frontière de la Jordanie : Suleiman, déjà marié à Jalila, épouse sa deuxième femme. Alors que Jalila tente de ravaler l’humiliation, elle découvre que leur fille aînée, Layla, a une relation avec un jeune homme de l’université où elle étudie. Un amour interdit qui pourrait jeter l’opprobre sur toute la famille et contre lequel elle va se battre. Mais Layla est prête à bouleverser les traditions ancestrales qui régissent le village, et à mettre à l’épreuve les convictions de chacun.

Sortie : le 25 janvier 2017
Durée : 1h27
Réalisateur : Elite Zexer
Avec : Lamis Ammar, Ruba Blal, Hitham Omari
Genre : Drame

BANDE ANNONCE

Note
Originalité
Mise en scène
Réalisation
Jeu des acteurs
Stanislas Claude
Rédacteur ciné, théâtre, musique, BD, expos, parisien de vie, culturaddict de coeur. Fondateur et responsable du site Culturaddict, rédacteur sur le site lifestyle Gentleman moderne. Stanislas a le statut d'érudit sur Publik’Art.

LAISSEZ UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here