Most recent articles by:

Charlotte Henry

Théâtrophile, je prends un malin plaisir à dénicher de petites merveilles dans les salles parisiennes. J'aime aussi la politique et les chats, mais ça, c'est une autre histoire...

Exposition Jakuchu : le royaume coloré des êtres vivants au Petit Palais

Venez vivre un grand moment de grâce au Petit Palais. Connaissez-vous l'artiste japonais Ito Jakuchu ? Peu connu en Europe et en France, Itō Jakuchū...

Les 7 doigts de la main de retour à la Seine Musicale du 5 au 10 juin

Avec Réversible, la compagnie circassienne nous invite au voyage intérieur de huit acrobates hors-pairs, libérant leurs émotions enfouies dans une mise en scène épurée et aérienne. RENDEZ-VOUS...

Enfers et fantômes d’Asie au musée du Quai Branly

Âmes sensibles, s'abstenir ! Le musée du Quai Branly vous invite à parcourir une exposition étonnante et terrifiante sur les esprits et croyances asiatiques....

Cirque Alfonse présente Tabarnak à Bobino dès le 16 mai

Le Cirque Alfonse vient présenter son nouveau spectacle Tabarnak à Paris à Bobino du 16 mai au 09 juin 2018 ! Après avoir retourné la France avec Timber, le plus québécois...

Rendez-vous vendredi pour une nouvelle veillée #Foodstock !

Joyeux anniversaire Foodstock ! Cette année pour fêter ses 10 ans, la veillée Foodstock, rendez-vous incontournable des gastronomes et mélomanes, affiche déjà complet. Et...

Après une si longue nuit : rendez-vous début mars au Montansier

Jeudi 2, vendredi 3 et samedi 4 mars à 20h30 Théâtre le Montansier  De : Michèle Laurence Mise en scène : Laurent Natrella, sociétaire de la Comédie-Française Avec : Maxime...

Notre Sélection

Bach dans les pas dansés et inspirés de Anne Teresa De Keersmaeker

Anne Teresa De Keersmaeker est de retour à Paris avec sa pièce Les six concertos brandebourgeois chorégraphiée en 2018 et inspirée par la musique de Jean-Sébastien Bach. Un coût de maître. Les six concertos brandebourgeois est le cinquième opus qu’Anne Teresa de Keersmaeker consacre à l’oeuvre du Cantor de Leipzig. Bach y a expérimenté d’une manière inédite la relation entre le ripieno – c’est le terme consacré pour désigner l’orchestre en charge de l’accompagnement – et les solistes ; entre le groupe et l’individu, l’avant-plan et l’arrière-plan.