Danish Girl, un beau film de Tom Hooper

Danish Girl
Danish Girl : Photo Alicia Vikander, Eddie Redmayne ©Universal Pictures Germany

Danish Girl, un film de Tom Hooper

Grand moment de cinéma avec Danish Girl. Quelques inévitables longueurs n’empêchent pas l’émotion de constamment affleurer dans l’histoire vraie de la première opération afin qu’un homme s’accorde avec sa nature profonde de femme. Le jeu tout en pudeur d’Eddie Redmayne rayonne aux côtés d’une Alicia Vikander plus belle que jamais.

Eddie Redmayne a digéré depuis longtemps la recette à Oscars. Une transformation physique complète est nécessaire pour émouvoir l’académie et remporter les suffrages. Sa prestation ébouriffante dans Une merveilleuse histoire du temps avait suscité l’adhésion. Matthew McConeughey dans Dallas Buyers Club avait bluffé son monde en cowboy maigrissime, Léo a retenu la leçon pour The Revenant, Oscar en vue. A moins d’un retournement de situation, Eddie ne fera pas le doublé comme Tom Hanks avant lui. Mais dans Danish GirlEddie joue avec une justesse incroyable le premier travesti (presque) transgenre de l’histoire.

Les différentes étapes de sa prise de conscience sont remarquablement retranscrites à l’écran. Le trouble initial se transforme en frayeur devant la pression sociale. Puis vient l’inévitable inclinaison vers sa nature profonde et le laisser allé. La femme qui sommeille en lui s’éveille au détour d’un jeu initié par son épouse. Alicia Vikander, en plus d’être complètement craquante, joue une femme moderne décidée à percer dans la peinture. Eddie est le peintre réputé Einar Wegener et son épouse Gerda vit dans son ombre. Au fur et à mesure que l’homme s’efface devant son double Lili Elbe, Gerda trouve son style avec son mari transformé en femme comme modèle.

L’inévitable question se pose: la femme accepte-t-elle le dédoublement de son mari car cela sert son art et sa notoriété, combien même sa fierté de femme s’en trouverait taillée en fiches ? Gerda Wegener et Einar Wegener sont mari et femme mais elle ne remet en cause son mari que timidement. Peintres de formation, c’est au détour d’une pose pour un tableau de son épouse qu’Einar doit revêtir des habits féminins… avec le trouble que la suite de l’histoire laisse imaginer. La femme soutiendra son mari, malgré la perte de l’homme aimé et une amitié qui ne remplacera pas totalement l’amour perdu.

Les deux acteurs se livrent totalement (…)

L’histoire vraie de Lili Elbe marque les débuts de la chirurgie dans le domaine de la modification physique. A l’instar de l’excellente série The Knick, les tâtonnements chirurgicaux sont fatalement mal maitrisés. Le chirurgien ne s’en cache pas, avouant ses doutes sur la réussite de l’opération. Le très fragile et androgyne Eddie Redmayne passe naturellement de l’homme légèrement efféminé à la femme épanouie, même en l’absence d’un corps en adéquation avec son esprit. Ses postures, ses regards, ses sourires, il incarne Lili avec justesse et pudeur. Si la très belle Alicia Vikander donne de sa personne, Eddie Redmayne se fond dans le rôle au détour de scènes de nu émouvantes. La masculinité de la femme complète la féminité de l’homme.

J’insiste deux secondes sur la prestation convaincante d’Alicia Vikander. Presque un crush. Je me souviens de Cameron Diaz à l’époque de The Mask, Penelope Cruz dans Volver, Olga Kurylenko dans A la Merveille, ces actrices m’avaient hypnotisé, transporté. Alicia fait de même, une vraie révélation. Ca sent l’Oscar… Elle multiplie les mimiques et les faciès, se meut avec grâce et donne vie à Gerda avec classe et élégance. Dans Danish Girl, les deux acteurs se livrent totalement, ils s’imprègnent de leurs rôles et les incarnent avec force et conviction. Si le réalisateur Tom Hooper (Le discours d’un roi) pêche par un classicisme un peu trop appuyé, des longueurs un peu ennuyeuses et un peu trop de violons, le film ne perd que peu en profondeur. Ce Danish Girl est un grand moment d’émotion cinématographique.

[vc_text_separator title=”SYNOPSIS ET INFOS” color=”custom” border_width=”5″ accent_color=”#1e73be”]

Danish_GirlThe Danish Girl retrace la remarquable histoire d’amour de Gerda Wegener et Lili Elbe, née Einar Wegener, l’artiste danoise connue comme la première personne à avoir subi une chirurgie de réattribution sexuelle en 1930. Le mariage et le travail de Lili et Gerda évoluent alors qu’ils s’embarquent sur les territoires encore inconnus du transgenre.

Sortie : le 20 janvier 2016
Durée : 2h00
Réalisateur : Tom Hooper
Avec : Eddie Redmayne, Alicia Vikander, Ben Whishaw
Genre : Drame, Biopic

[vc_text_separator title=”BANDE ANNONCE” color=”custom” border_width=”5″ accent_color=”#1e73be”]

[vc_text_separator title=”NOS DERNIERS FILMS COUPS DE COEUR” color=”custom” border_width=”5″ accent_color=”#1e73be”]

Note
Originalité
Scénario
Réalisation
Jeu des acteurs
Stanislas Claude
Rédacteur ciné, théâtre, musique, BD, expos, parisien de vie, culturaddict de coeur. Fondateur et responsable du site Culturaddict, rédacteur sur le site lifestyle Gentleman moderne. Stanislas a le statut d'érudit sur Publik’Art.

1 commentaire

LAISSEZ UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here