Red rose, un film de Sepideh Farsi

Red rose

Red rose, un film de Sepideh Farsi

Sepideh Farsi, iranienne, nous livre un très beau film avec Red rose. C’est à la fois une fiction et un documentaire car tout le long du film, de vraies images d’archives sont judicieusement insérées. L’histoire se passe en 2009, au moment des élections truquées. Les étudiants sont descendus dans la rue et ont donné naissance au  mouvement vert. Sepideh Farsi a pris les vidéos sur You Tube, vidéos d’amateurs, vidéos des manifestants. Leur qualité n’est, certes, pas bonne, mais leur contenu est très éloquent et tétanisant. La bande son du film nous parle encore davantage que les images.

[vc_custom_heading text=”Notre avis sur le film : ” font_container=”tag:h5|text_align:left|color:%231e73be” google_fonts=”font_family:Lobster%3Aregular|font_style:400%20regular%3A400%3Anormal”]

Publik’Art a eu la chance de rencontrer la réalisatrice Sepideh Farsi, à la suite d’une projection de Red rose, à Bayonne. Elle a pu nous parler de son film qui a été entièrement tourné à Athènes et dont les fonds sont français et grecs. Elle trouve qu’Athènes ressemble beaucoup à Téhéran. Bien sûr, il n’était pas possible de filmer à Téhéran. Elle-même a quitté son pays une semaine avant les élections de 2009, et depuis, elle vit à Paris.

Ali et Sarah vont s’aimer, éperdument, comme pour fuir la réalité trop oppressante.

Red rose est un huit clos mais on n’en souffre pas. Les images d’extérieur sont toutes des vidéos d’archives. Sinon, le film se passe dans l’appartement d’Ali, la cinquantaine, qui ne semble plus sortir de chez lui. Il se fait livrer ses courses. Il s’apprête à quitter son pays pour retrouver sa femme et sa fille au Canada, quand une bande de manifestants se réfugient dans son appartement, en danger de mort. Et Sarah, étudiante, va revenir le voir et vivre une aventure avec lui. Elle a 25 ans et toute la fougue de la jeunesse avec elle. Sarah est très justement interprétée par Mina Kavani, iranienne. En réalité, Mina fait ses études au Conservatoire de Paris. Elle a accepté le rôle du film après beaucoup d’hésitations. Maintenant après ce film, elle est interdite de séjour en Iran. Quant à Ali, Vassilis Koukalani, il est gréco iranien et son père a été exilé politique. Il vit donc à Athènes. Tous les autres comédiens du film sont iraniens et tous exilés politiques.

Sepideh Farsi n’a pas voulu faire une analyse politique de son pays mais davantage un état des lieux, à travers deux générations. Celle d’Ali qui n’y croit plus, après avoir lui-même essayé, et celle de Sarah qui descend dans la rue pour la première fois, pour défendre sa liberté. Ali et Sarah vont s’aimer, éperdument, comme pour fuir la réalité trop oppressante. L’amour, les cigarettes, l’alcool, la drogue, tous les moyens sont bons pour se sentir libre à l’intérieur de l’appartement d’Ali, contrairement à l’extérieur où rien n’est permis, où tout est dangereux. On voit une voiture rouler sur le corps d’un manifestant. Violences extrêmes où beaucoup de jeunes filles sont présentes pour défendre leurs droits.

Sepideh Farsi réalise des films pour parler de ce qui se passe dans son pays. Librement. Sans censure. Même si les iraniens auront difficilement accès à son film, elle espère que certains d’entre eux pourront le voir et que cela leur apportera du courage pour continuer à vivre et à se battre. Un film à voir, bien évidemment ! Notre coup de coeur !

[vc_custom_heading text=”Synopsis et infos : ” font_container=”tag:h5|text_align:left|color:%231e73be” google_fonts=”font_family:Lobster%3Aregular|font_style:400%20regular%3A400%3Anormal”]

Téhéran, juin 2009, au lendemain de l’élection présidentielle usurpée. Le tumulte d’une ville qui tangue sous la « Vague verte » de contestation. Un appartement comme lieu de refuge. Un homme et une femme de deux générations différentes. Un téléphone portable et un ordinateur pour relayer les nouvelles de la révolte. Une histoire d’amour qui bouleversera le cours de deux existences.

Sortie : le 9 septembre 2015
Durée : 1h27
Réalisateur : Sepideh Farsi
Avec : Mina Kavani, Vassilis Koukalani, Shabnam Tolouei
Genre : Drame, romance

[vc_custom_heading text=”La Bande annonce : ” font_container=”tag:h5|text_align:left|color:%231e73be” google_fonts=”font_family:Lobster%3Aregular|font_style:400%20regular%3A400%3Anormal”]

[vc_custom_heading text=”Nos derniers films coups de coeur :” font_container=”tag:h5|text_align:left|color:%231e73be” google_fonts=”font_family:Lobster%3Aregular|font_style:400%20regular%3A400%3Anormal” link=”url:http%3A%2F%2Fpublikart.net%2Fcinema%2Fselection-des-films-coups-de-coeur%2F||”]

Note
Originalité
Snénario
Réalisation
Jeu des acteurs
Avatar
En fonction depuis 2010, Bénédicte est notre directrice déléguée. Elle partage son expertise en de nombreux domaines. Elle dévore les livres comme d'autres dévorent le chocolat. Responsable des rubriques Littérature et Cinéma, elle gère aussi les opérations concours réalisées avec nos partenaires. Elle est notamment membre de l'Union des Journalistes de Cinéma (UJC).

LAISSEZ UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here