Les Montefiore, tomes 1 et 2 : une BD de Christophe Bec, Stéphane Betbeder et Pasquale Del Vecchio (Glénat)

Capture d’écran 2014-05-28 à 11.03.47

Date de sortie : le 21 mai 2014

Auteurs:  Christophe Bec, Stéphane Betbeder (scénario) et Pasquale Del Vecchio (dessin)

Prix : 14,95 € (64 pages)

 

Les Montefiore est une jeune série BD réaliste co-écrite par deux auteurs talentueux et reconnus : Christophe Bec (Bunker, Carthago, Doppelgänger, le double maléfique, Pandemonium, Sanctuaire, l’Aéropostale, Sibéria 56, Deepwater Prison…) et Stéphane Betbeder (InlandsisDeus, Deep, 2021, Bunker…). Elle est par ailleurs illustrée par l’italien Pasquale Del Vecchio (Russel Chase, Tex, Blackline). Le second album, Contrefaçon, poursuit l’intrigue dans le monde impitoyable de la mode, mêlant les tabloids aux affaires.

Résumé de l’éditeur (tome 2):

De faux vêtements portant la griffe Montefiore, produits en Chine à bas coût et dans des conditions douteuses, circulent sur les marchés du monde entier et ternissent gravement l’image de la marque. Pris dans une guerre intestine où les pires coups bas se succèdent, comment Narsiso va-t-il redorer le blason familial ? Au milieu de tout cela, la jeune Oksana Kovsky, nouvelle égérie Montefiore, gravit les échelons. À ce rythme, elle ne va pas tarder à devenir le top model le plus en vue du moment. Encore faut-il qu’elle prenne les bonnes décisions et choisisse les bonnes fréquentations…

14f85c3c0a46df43e3a381ce7f481d89

Le scénario du duo de choc Christophe Bec et Stéphane Betbeder est bien monté, mettant en scène deux grosses maisons de modes qui s’affrontent par médias interposés, manipulations et coups bas en prime. Des coups souvent durs à encaisser. Surtout pour Narsiso, le riche héritier de la maison Montefiore qui tente de donner une seconde vie à son nom. Après avoir été longuement chahuté dans sa succession lors du premier album, c’est au tour des menaces extérieures d’occuper le premier plan. Les auteurs imaginent en effet dans le second tome nombre de manoeuvres frauduleuses, dont évidemment Les Contrefaçons. Mais on y suit également le destin de la jeune Oksana mannequin venu des pays de l’Est qui aura bien du mal à faire le tri dans ses fréquentations… Un récit où la fiction est bien souvent inspirée de la réalité (ici le magazine Vogue prend le nom de Wave mais sa patronne est dépeinte sous les mêmes traits). Un environnement plutôt original dans le monde du neuvième art, qui rend cette série divertissante et agréable à lire.

Le dessin de Pasquale Del Vecchio est quant à lui assez traditionnel avec un trait fin et une coloration classique, même si quelques imprécisions viennent se nicher dans les petites vignettes.

L’histoire des Montefiore est ainsi suffisamment intrigante et inédite pour que l’on attende la suite !

Gaël Bissuel
Gaël a créé Publik'Art en 2009. Notaire de formation, il est responsable de la rubrique BD et gère l'administration du site (webmaster). Il vit dans le sud de la France d'où il anime le webzine avec les membres de la rédaction, présente sur la majeure partie de l'hexagone : Paris, Bayonne, Montpellier, Lille, Lyon.

LAISSEZ UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here