On a testé pour vous : la nouvelle attraction du Futuroscope

L'Extraordinaire Voyage
Le Futuroscope – L’Extraordinaire Voyage – La salle des portes.

INFOS

Prix : 45 euros par adulte et 37 euros pour les 5/16 ans
Ouverture: le parc rouvre le 4 février jusqu’à début janvier
Possibilité d’hébergement sur place (nombreux hôtels)
Accès par l’autoroute A10 sortie 28
Gare Futuroscope-TGV

NOTRE AVIS

la nouvelle attraction du Futuroscope

On a testé pour vous : la nouvelle attraction du Futuroscope

Un renouveau

Cela fait maintenant quelques années que le parc du Futuroscope a entamé une mue considérable, délaissant peu à peu les dispositifs de projection traditionnels au profit d’expériences immersives toujours plus innovantes les unes que les autres. Pour célébrer en grande pompe son trentième anniversaire, le parc a misé gros : près de 12 millions d’euros ont été investis dans sa nouvelle attraction qui nous promet, à la manière de Jules Verne et de son tour du monde en 80 jours, un tour du monde en 4 minutes. Récit garanti sans trucage d’un Extraordinaire Voyage…

Un Extraordinaire Voyage pour tous

C’est dans l’ancien « Tapis Magique » qui pendant près de 20 ans aura simulé l’impression de vol grâce à un plancher de verre surmontant un écran géant, que L’Extraordinaire Voyage s’est installé. Son concept, unique en Europe, allie une mécanique de précision à une optique en haute définition. Plus connue pour les fans de Disneyworld sous le nom de « Soarin », l’attraction se présente sous la forme d’une plateforme dynamique de 84 places qui s’élève à près de 90 ° les pieds dans le vide, face à un écran torique de 600 m². À cela se rajoute un certain nombre d’effets physiques (eau, vent, froid, odeurs diverses) qui viennent accentuer l’immersion et parfaire l’expérience. Néanmoins, l’attraction ne repose pas uniquement sur son innovation technologique, mais aussi sur son « storytelling » accru qui, depuis l’entrée de la file d’attente jusqu’à la sortie de la salle, vient plonger le spectateur au sein d’une histoire dont il est lui-même le héros. Le temps des files d’attente sans décoration et des salles neutres est bien loin : l’expérience ne se vit désormais plus seulement dans l’attraction, mais également à son seuil.

Sur ce point, L’Extraordinaire Voyage se hisse au même niveau que ses homologues Arthur et les minimoys et Les lapins crétins qui misent aussi sur une immersion totale du spectateur. Dès la file d’attente extérieure, celui-ci se trouve plongé dans l’univers steampunk de Jules Verne, dont l’attraction se propose d’en raviver la flamme. Tout y est pensé pour que l’attente soit la plus confortable et la moins longue possible : différentes reproductions en grande taille des éditions Hetzel de ses livres permettent de se prendre en photo dedans, tandis qu’une gigantesque frise à colorier occupera les plus turbulents des bambins…

La file intérieure reproduit quant à elle le hall d’attente imaginaire d’un aéroport futuriste. Tout autour de nous se trouvent des portes menant à des destinations fantasques : un univers aquatique, celui de Lovecraft ou encore celui des Minimoys… L’Extraordinaire Voyage apporte ainsi une cohérence bienvenue au reste du parc, dont chacune des attractions se présente alors comme l’une des destinations de la compagnie SkyWorld avec laquelle on va embarquer. Une fois le portail de la destination franchie, les spectateurs sont répartis en plusieurs groupes afin de procéder aux instructions de vols. Là encore, le Futuroscope a joué la carte de l’humour et de l’immersion, notamment grâce à une simulation particulièrement réussie d’un trajet en astronavette, censée nous conduire jusqu’à la plateforme de lancement. On ne vous en dira pas plus…

Le vol autour du monde

Si l’attraction est bien moins violente que Danse avec les robots ou les autres salles dynamiques du parc, celle-ci n’en est pas moins tributaire de certaines restrictions de santé : les enfants de moins d’1m05 ainsi que les personnes soumises à des problèmes cardiaques ou de dos sont invitées à ne pas participer à l’expérience. Bon à savoir : l’attraction n’est pas accessible aux spectateurs mesurant plus d’1m95… Les instructions données, place maintenant au cœur du sujet : le vol autour du monde ! Le sol se dérobe soudainement et la plateforme commence à se hisser face à l’écran, tandis que les images de vol viennent scotcher la rétine. D’une fluidité parfaite, les mouvements de la plateforme se synchronisent avec les images, dont la taille gigantesque (6 k) occupe tout le champ de vision du spectateur. Les pieds dans le vide et le vent au visage, l’impression de vol est bien là, recréant des sensations à la fois douces et excitantes. Les quatre minutes de vol passent malheureusement bien trop vite, même si le condensé d’émotions donne l’impression d’avoir pris part à une grande aventure.

L’extraordinaire Voyage est une réussite majeure qui vient prouver que le Futuroscope n’a pas volé sa deuxième place de meilleur parc d’attractions français. Sa technologie unique au monde alliée à un art du récit parfaitement réglé en font une attraction immersive et familiale qui risque de donner du fil à retordre à une certaine souris américaine… Bon vol à tous !

LAISSEZ UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here