Rimbaud Verlaine, récit d’une passion incendiaire au Théâtre de Poche Montparnasse

Rimbaud Verlaine Eclipse Totale
Rimbaud Verlaine Eclipse Totale, mise en scène de Didier Long, Théâtre de Poche Montparnasse

Rimbaud Verlaine, récit d’une passion incendiaire au Théâtre de Poche Montparnasse

Il est de ces passions brèves et intenses qui marquent l’histoire et suscitent le fantasme. Les poètes maudits Arthur Rimbaud et Paul Verlaine ont vécu une liaison tumultueuse et déchirante l’espace de deux courtes années, marquant l’ascension du cadet et la déchéance de l’ainé. Le texte de Christopher Hampton, déjà porté à l’écran en 1995 avec notamment Léonardo di Caprio dans le rôle de Rimbaud, fait souffler l’incendie sur la scène du Théâtre de Poche Montparnasse.

Une rencontre comme un carambolage

Un décor dépouillé accueille les spectateurs avec des objets noirâtres disposés sur scène, évoquant l’âme tourmentée des poètes et leur dénuement progressif. L’absence quasi totale d’artifices scéniques place les trois acteurs et le texte de Christopher Hampton au centre de la pièce. Le metteur en scène Didier Long incarne un Paul Verlaine insatiable et indécis, partagé entre sa vie rangée et ses aspirations de poète assoiffé de beauté. Jeanne Ruff prête ses traits gracieux à Mathilde, son épouse dévouée et incapable d’éteindre l’incendie naissant dans l’âme de son mari. Quand le tourbillon Rimbaud débarque sur scène, il attise la flamme et jusque la rendre incontrôlable. Les premiers textes adressés par le natif de Charleville font vaciller l’auteur des Poèmes Saturniens et Fêtes Galantes. L’histoire retient que Verlaine lui adressa cette supplique comme un signe précurseur de la passion à naitre Venez chère grande âme, on vous appelle, on vous attend ! Dès lors qu’ils se rencontrent, ils ne se lâcheront plus pendant deux années de voyages et de tourments fertiles. Julien Alluguette a la dégaine d’un Gavroche inconséquent et frondeur. Il nargue Verlaine avec toute la morgue de sa jeunesse triomphante jusqu’à le faire succomber de passion.

Une pièce viscérale

Cette passion entre les deux poètes les verra se consumer tout en accouchant d’oeuvres restées dans la légende. Une saison en enfer et Les Illuminations portent la marque d’une relation tumultueuse, porteuse du meilleur comme du pire de l’âme humaine. Les sourires amicaux alternent avec les remarques acides, les piques continuelles taquinent l’égo et les sentiments, aucun des deux n’était fait pour une relation harmonieuse sans heurts ni cris. La pièce inhabituellement longue pour le lieu se suit avec fascination grâce à l’implication totale de comédiens habités par leurs rôles. L’absinthe et le vin coulent à flots et l’obscurité hante cette histoire de sourde brutalité avec l’exception de lumières aveuglantes pour marquer l’intensité des sentiments. Les comédiens déambulent au tout devant des spectateurs, jusqu’à jeter à l’occasion un chiffon violemment au sol à proximité des premiers rangs.

Cette éclipse totale contient tous les ingrédients de l’impétuosité dévastatrice. Paul Verlaine quittera femme et enfants pour suivre son vaurien de compagnon impudent. Choisir la passion au détriment de la vie rangée nourrit l’âme mais épuise le corps. Pas besoin de connaitre par coeur les poèmes des deux auteurs pour se laisser emporter par la vague de leurs tourments.

Dates :  A partir du 13 janvier 2017
Lieu : Théâtre de Poche Montparnasse (Paris)
Metteur en scène : Didier Long
Avec : Julien Alluguette, Didier Long, Jeanne Ruff

Note
Originalité
Mise en scène
Jeu des acteurs
Texte
Stanislas Claude
Rédacteur ciné, théâtre, musique, BD, expos, parisien de vie, culturaddict de coeur. Fondateur et responsable du site Culturaddict, rédacteur sur le site lifestyle Gentleman moderne. Stanislas a le statut d'érudit sur Publik’Art.

LAISSEZ UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here