Mort de Siné : je sens la mort qui rôde… Mourir ? Plutôt crever !

Siné
Siné attaque BHL en diffamation après ses propos dans le Point. Photo © Grégoire Korganow

Mort de Siné : je sens la mort qui rôde… Mourir ? Plutôt crever !

Siné s’en est allé ! Le monde du dessin caricatural est encore en deuil. Maurice Sinet, alias Siné, avait 87 ans. Il est décédé des suites d’une opération, ce matin. Mais dans son dernier article de son journal Siné Mensuel, il a écrit mardi : Je sens la mort qui rôde.

Siné a travaillé pour Charlie Hebdo durant 27 ans avant d’être viré en 2008, suite à une chronique écrite sur Jean Sarkozy (en décembre 2012, Charlie Hebdo est condamné à payer 90 000€ à Siné pour rupture abusive de leur collaboration). Il a ensuite créé son propre journal : Siné Hebdo puis Siné Mensuel.

Voilà un extrait de son dernier article écrit mardi dernier et paru dans Siné Mensuel :

C’est horriblement chiant de ne penser obsessionnellement qu’à sa mort qui approche, à ses futures obsèques et au chagrin de ses proches ! Je pense aussi à tous les enculés qui vont se frotter les mains et ça m’énerve grave de crever avant eux !

Heureusement que vous êtes là, admirateurs inconditionnels, adulateurs forcenés… vous ne pouvez pas savoir comme vos messages me font du bien, un vrai baume miraculeux ! Et banzaï malgré tout ! PS : Puisqu’une fois évacuée, la flotte continue d’envahir mon poumon, après maints revirements et changements de cap, l’opération est finalement programmée pour aujourd’hui, mercredi. Alea jacta est, comme dirait ce connard de César ! Je n’en mène pas trop large, je vous l’avoue et je serre les fesses comme un pressoir à olives pour évacuer le stress !»

On connaît tous la phrase de Siné quand il parlait de mourir : Mourir ? Plutôt crever !

Et voilà, Siné n’a pas eu le choix, la faucheuse l’a chopé, en pleine conscience.

Son humour, ses dessins et ses coups de gueule, ses révoltes vont nous manquer. Et son art aussi.

Adieu Siné !

Le caveau de Siné à Montmartre
Le caveau de Siné à Montmartre
En fonction depuis 2010, Bénédicte est notre directrice déléguée. Elle partage son expertise en de nombreux domaines. Responsable des rubriques Littérature et Cinéma, elle gère aussi les opérations concours réalisées avec nos partenaires. Elle est notamment membre de l'Union des Journalistes de Cinéma (UJC).

1 commentaire

  1. Siné n’était pas muet, c’est sûr.A voir la tombe, était-il sourd?
    Cette génération qui s’en va nous manque déjà…
    Nostalgie quand tu nous tiens

LAISSEZ UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here