Une belle histoire de femme dans L’affranchie, au cinéma le 19 avril 2017

L'affranchie
L’affranchie, film de Marco Danieli, Copyright Bellissima Films

Une belle histoire de femme dans L’affranchie, au cinéma le 19 avril 2017

Le film italien de Marco Danieli place une jeune femme au centre de tumultes qui la dépassent. La bonne élève, bonne fille et disciple modèle des témoins de Jéhovah décide de vivre sa vie en larguant les amarres familiales. Giulia devient une Antigone moderne, choisissant de dire non aux rails tout tracés d’une existence rangée pour tenter l’inconnu. Elle pourrait être catholique, musulmane ou juive, son cas particulier s’élève à l’universalité en soulignant autant la question des conflits de génération que l’acceptation ou non d’un  carcan rassurant mais également potentiellement asphyxiant. Les jeunes acteurs Sara Serraiocco et Michele Riondino ressemblent à une déclinaison contemporaine de la Belle et la Bête, mais ce n’est guère plus un conte de fée.

Une histoire sans âge

Les parents s’interrogeront sur ce parcours de jeune femme bien sous tout rapport. Fille modèle, élève brillante, rien ne prédisposait Giulia au coup de foudre et à la sortie de route. Car du point de vue familial, c’est bien de sortie de route qu’il s’agit, d’autant plus que les préceptes de leur religion n’admettent aucune flexibilité en ce qui concerne l’amour avant le mariage. Un petit air de XIXe siècle rode autour du film, battu en brèches par une héroïne plus déterminée qu’il n’y parait. Le contexte familial bourgeois tranche avec la belle gueule de petite frappe de Libero, jeune homme déphasé à la frontière du trafic de drogues. La collision des deux mondes fait d’autant plus de victimes collatérales qu’il ne rentre pas dans le cadre. La banlieue italienne moderne sert d’arrière fond à cette histoire de Roméo et Juliette modernes. Les immeubles cossus cohabitent avec des HLM décrépits et le mal être d’une génération transparait au fur et à mesure du film. Ô combien privilégiée et entourée, Giulia cherche pourtant à s’échapper pour respirer et vivre sa vie…

L’amour au dessus de tout?

L’époque de liberté morale vécue par la société occidentale tranche avec les préceptes antédiluviens d’une religion qui cherche à protéger ses ouailles. Le monde extérieur, à savoir le monde de la plupart des gens, apparait dangereux car imprévisible et désordonné. Le film ne tranche jamais vraiment entre ces deux visions du monde, l’ordre contre le désordre, la liberté contre le confort. L’héroïne fait ses propres choix au fur et à mesure de l’intrigue pour un constat fascinant. Elle a du caractère et ni sa famille ni Liberto ne peuvent la manoeuvrer. L’ultra réalisme du film tranche avec les caractéristiques parfois bien particulières de l’environnement de l’héroïne, augmentant d’autant l’empathie avec le personnage. Si certains tourments tournent parfois en rond, il subsiste à la fin du film l’impression d’avoir vu une belle histoire de femme qui interroge sur les orientations de la jeune génération, cette génération Y tant décriée dans les médias.

Une belle preuve d’intelligence émotionnelle avec ce personnage attachant, perdu comme beaucoup de jeunes dans un temps où les choix de vie se font. Et puis, il s’agit d’un film italien, avec cet accent inimitable. De quoi donner envie de voir ce beau film!

SYNOPSIS ET INFOS

L'affranchie
L’affranchie

Giulia, jeune témoin de Jéhovah, voit sa vie basculer lorsqu’elle rencontre Libéro qui vient de sortir de prison. Leur amour interdit conduira Giulia à l’exclusion totale de sa communauté. Avec lui, un autre destin semble possible. En cherchant sa voie, elle découvre les dangers d’un monde extérieur au sien…

Sortie : le 19 avril 2017
Durée : 1h41
Réalisateur : Marco Danieli
Avec : Sara Serraiocco, Michele Riondino, Marco Leonardi
Genre : Drame, Romance

BANDE ANNONCE

Note
Originalité
Mise en scène
Réalisation
Jeu des acteurs
Stanislas Claude
Rédacteur ciné, théâtre, musique, BD, expos, parisien de vie, culturaddict de coeur. Fondateur et responsable du site Culturaddict, rédacteur sur le site lifestyle Gentleman moderne. Stanislas a le statut d'érudit sur Publik’Art.

LAISSEZ UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here