Lazy company, tome 1 : un comics de Bodin et Ullcer (Delcourt)

Lazy company

Lazy company, tome 1 : un comics de Bodin et Ullcer (Delcourt)

Quatre soldats aussi exubérants qu’incompétents font le bonheur d’une série télé sur OCS Max, en ruinant toutes les missions auxquelles ils participent. Désormais, la Lazy company va pouvoir faire des adeptes dans une version comics scénarisée par son créateur en personne : Samuel BodinLazy company – Le grand sombre est un premier tome illustré par Ullcer (Harley & Davidson, Vents contraires).

Date de parution : le 14 octobre 2015
Auteurs : Samuel Bodin (scénario), Ullcer (dessin)
Editeur : Delcourt
Prix : 16,95 € (128 pages)
Acheter sur : Amazon l BDFugue

Résumé de l'éditeur :

Août 1944. Une compagnie ruine la force de frappe de l’armée américaine. Quatre guignols qui risquent à chaque mission de foutre la guerre en l’air ! Seule solution : les envoyer très loin du front ! Chester et ses hommes se retrouvent donc au Tibet, persuadés d’avoir été choisis pour une glorieuse mission. Ascension périlleuse et monstres millénaires sont les ingrédients de cette comédie d’aventure déjantée !

Les planches de l'album :
Notre avis sur l'album :

En bon album introductif, Lazy company – Le grand sombre nous présente rapidement les quatre membres de ce groupe de soldats de l’armée américaine. Des personnages hautement… disqualifiés qui mettent à mal les missions alliées pour renverser Hitler, en 1944. C’est pourquoi la Lazy company est envoyée en mission au Tibet, chargée d’accompagner un scientifique pour ses recherches. Mais l’avion qui les transporte vers les montagnes va se cracher… et les ennuis vont commencer ! Une mission d’auto-sauvetage haute en couleur et en catastrophes.

Alors qu’on pense être dans une belle comédie d’action servie par des énergumènes plutôt divertissants, on se retrouve nez-à-nez en face de monstres énormes et tout aussi farfelus. La Lazy company prend rapidement une dimension fantastique assez déconcertante… mais il faut se laisser surprendre et savourer l’instant, fait de sketchs sympathiques et de scènes d’action explosives.

Une lecture surprenante, joliment mise en image par Ullcer qui propose un dessin qui a du punch. Le dynamisme de son trait appuyé nous maintient dans le feu de l’action avec brio. Un style comics franchement maîtrisé.

Au final, Lazy company – le grand sombre est un premier tome amusant à lire et pourrait bien déboucher sur d’autres tomes. A suivre…

Nos coups de coeur BD :
Note
Originalité
Scénario
Dessin
Plaisir de lecture
Gaël Bissuel
Gaël a créé Publik'Art en 2009. Notaire de formation, il est responsable de la rubrique BD et gère l'administration du site (webmaster). Il vit dans le sud de la France d'où il anime le webzine avec les membres de la rédaction, présente sur la majeure partie de l'hexagone : Paris, Bayonne, Montpellier, Lille, Lyon.

LAISSEZ UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here