Plus folles que ça tu meurs, un livre écrit par une femme pour les femmes (Flammarion)

Montreal (qc) CANADA – April 2012 file photo- Denise Bombardier Photo via Newscom/idphoto070377/1205260146

Plus folles que ça tu meurs, un livre écrit par une femme pour les femmes (Flammarion)

Denise Bombardier nous dévoile une histoire d’amitié, une histoire de femmes, d’âge mûr, qui n’ont pas de secret l’une pour l’autre. Si vous êtes une femme et que vous avez passé la cinquantaine et que vous vous approchez inéluctablement vers la soixantaine, alors, ce livre est fait pour vous ! Vous risquez de vous reconnaître à travers ces portraits de femmes que nous dresse Denise Bombardier.

Le scénario

Denise Bombardier est profondément optimiste. Son héroïne vieillit, bien malgré elle, mais tente d’accepter cet état de fait. Ce n’est pas forcément le cas de ses amies. Le clan des cinq. L’une va tout tenter pour rester jeune, de la piqure à la chirurgie, l’autre va parcourir le monde, lors de ses croisières, à la recherche de la perle rare et croire en ses vertus… Bref, rien de bien nouveau sous le soleil ! Mais cette fois-ci, il ne s’agit pas de trentenaire, mais de femmes de 60 ans. Et leur sexualité est au cœur du roman.

Rien de très osé

Un brin de liberté, un brin de folie, et surtout beaucoup de gaieté font de ce livre, Plus folles que ça tu meurs, un roman facile et agréable à lire. Si la vie vous réserve de sales surprises, il n’y en aura pas avec Denise Bombardier. Vous serez forcément touchée par l’histoire de chacune des femmes. Même si le ton reste très prude, l’auteur tente d’aborder différents sujets liés à la femme. Bien sûr que la libido des femmes de 60 ans existe ! Ce n’est pas un scoop… L’histoire de ces cinq femmes, qui se disent tout depuis des années, n’a rien d’exceptionnelle. Agnès se confie à nous. Elle est avocat, brillante, et reconnue. Elle a quelques problèmes relationnels avec sa fille, Eléonore, qui attend un enfant. Or, il se trouve qu’Eléonore est psychologue. C’est sûrement son métier, on veut bien la croire, mais elle ne l’est pas du tout avec sa mère ! Eh oui, on n’est pas obligé de s’entendre avec ses enfants… Et vice-versa !
Et puis, un beau jour, Agnès tombe sur la perle rare. Mais vraiment la perle rare… On attend une chute, mais non, il n’y en aura pas. Happy end… On aimerait y croire… Et pourquoi pas finalement ? C’est si bon cette note positive.

Jamais vieille

Denise Bombardier nous donne un joli moment de récréation et surtout de jeunesse éternelle. Car, même à 60 ans, la femme a toujours 20 ans dans sa tête ! Et aussi dans son corps, malgré tout ! On aurait aimé un peu plus de folie et de lâcher-prise ! Alors même que la notion de folie est abordée sous son vrai jour, qui n’est plus drôle du tout… Une folie à la porte de chacun d’entre nous et qui va toucher de plein fouet, l’amie d’Agnès, Marie, à la grande stupéfaction de tous…

Plus folles que ça tu meurs, un livre de femmes, pour les femmes, touchant, drôle et flatteur pour la femme ! Bref, un livre qui fait du bien et qui permet de rêver !

RESUME DE L'EDITEUR ET INFOS

Plus folles que ça tu meursLe livre
Elles s’approchent à reculons de la soixantaine. Ce sont des battantes, des femmes libérées. Les luttes de pouvoir avec les mâles sont leur terrain de jeu. Elles n’ont pas froid aux yeux mais la nuit, seules dans leur grand lit, elles angoissent. Elles cherchent l’homme idéal. Autrement dit, elles rêvent.
L’héroïne est une avocate prospère que son mari a quittée pour une écossaise docile. Sa fille lui fait payer le prix de sa réussite en lui reprochant de ne pas assumer sa fonction maternelle. Elle est entourée d’amies à l’amitié épuisante. Il y a Jeanne, juge retraitée qui passe d’une histoire platonique à l’autre. Il y a Pauline, une carencée affective qui cherche sans cesse la bagarre avec ses amies. Il y a Marie, la sémillante monoparentale qui n’en finit pas de se faire larguer pour des jeunes femmes.
Ces femmes ont tout réussi, sauf leur vie amoureuse. Elles n’ont peur de rien mais, au fond, sont des midinettes. Et elles portent sur les hommes un regard aussi attendri qu’assassin. Ce sont les femmes de la modernité post-féministe.

L’auteur
Denise Bombardier, écrivaine et journaliste québécoise, a publié de nombreux romans et essais encensés par la francophonie. Parmi ces romans, on trouve Une enfance à l’eau bénite (Le Seuil), Ouf (Albin Michel) et L’Anglais (Robert Laffont). Parmi ses essais Lettre ouverte aux Français qui se croient le nombril du monde, L’énigmatique Céline Dion (Albin Michel-XO), Le Dictionnaire amoureux du Québec (Plon). Aucun de ses ouvrages ne passe inaperçu.

Date de parution : le 18 janvier 2017
Auteur : Denise Bombardier
Editeur : Flammarion
Prix : 19,90 € (300 pages)

Note
Originalité
Scénario
Qualité de l'écriture
Plaisir de lecture
En fonction depuis 2010, Bénédicte est notre directrice déléguée. Elle partage son expertise en de nombreux domaines. Responsable des rubriques Littérature et Cinéma, elle gère aussi les opérations concours réalisées avec nos partenaires. Elle est notamment membre de l'Union des Journalistes de Cinéma (UJC).

LAISSEZ UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here