Le groupe de punk garage Yoko? oh no! sort son album Tatoos & Chlamydia le vendredi 23 juillet

Depuis 2 ans, le groupe bordelais Yoko? Oh No! (vous voyez la référence?) balance sa musique punk rock avec des membres
soudés par une énergie survitaminée. John Lemon à la guitare et au chant) et Stone à la basse et au chant se connaissent depuis longtemps, leur rencontre avec Tim à la batterie et au chant a permis de former un trio rempli d’énergie. L’album Tatoos & Chlamydia signe leur credo de bruit et de fureur.

Un album de furieux

Pour comprendre la démarche, ils faut connaitre les influences. Beatles évidemment vu le nom du groupe, et également des groupes remplis de caractère et de puissance comme NOFX, The Clash, Arctic Monkeys, Franz Ferdinand et The Hives. Les membres du groupe aiment varier les plaisirs avec des affinités techno, blues ou jazz à l’occasion pour élargir les horizons. Pour les chansons, les morceaux de Yoko? Oh No! sentent la force garage et la puissance rock matinées de mélodies accrocheuses aux paroles contestataires assez réjouissantes, et surtout remplies d’humour. Leur premier EP Super Forty Five Tour est sorti en 2019 pour précéder l’album de 10 morceaux Tattoos & Chlamydia voulu comme un hymne au mode de vie punk et au comportement foutraque que les premiers concerts dans les bas fonds bordelais leur ont permis d’éprouver. Le groupe a été en finale de l’édition 2020 du Tremplin Musique des 2 Rives et a gagné le Prix musique ICART de Bordeaux en 2021. Les deux morceaux phares sont Shame, avec ses riffs de guitare stridents et la batterie frénétique, et Alone, beaucoup plus pop et mélodique pour une chanson d’amour aux accents personnels qui parleront à tout le monde. Sylvia et Out Of Question suivent la même voie pour des vraies émotions musclées à l’écoute. Le morceau instrumental Cabaret Sauvage et l’intermède faussement acoustique Last Waltz démontrent l’étendue de leurs qualités musicales.

Yoko? Oh no! est la preuve ultime que le rock n’est pas mort, le punk non plus. Vivement la rentrée pour pouvoir aller les écouter en concert et prendre un bon uppercut d’énergie dans la tronche.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici