Les Oscars 2016 : revivez heure par heure la cérémonie et le palmarès !

Oscars 2016
Oscars 2016 : Leonardo DiCaprio reçoit son Oscar du Meilleur Acteur pour son rôle dans The Revenant © afp.com / Mark Ralston

Les Oscars 2016 : revivez heure par heure la cérémonie et le palmarès !

La soirée des Oscars 2016 débute à 00h00 heure française par un défilé d’acteurs et d’actrices sur le Red Carpet du Dolby Theater de Los Angeles. Plastiques de rêves, robes de haut couturier. Alicia Vikander se fait remarquer avec sa sublime robe jaune moulante, l’arrivée de Léo réveille la foule, le niveau sonore augmente sensiblement, le brouhaha est à son comble quand il pose devant les photographes avec Kate Winslet. Les vedettes défilent, Cate Blanchett, Whoopy Goldberg, Eddie Redmayne. Le temps passe… doucement… Puis vient l’heure de la cérémonie à 2h, dirigée de main de maître par Chris Rock. Il met les pieds dans le plat en abordant directement la question du White Washing. Avec humour et un zest bienvenu d’ironie. La cérémonie est lancée.

Que d’enjeux pour cette soirée des Oscars 2016 ! Alejandro Inarritu réalisera-t-il un doublé inédit pour The Revenant après son plébiscite en 2015 pour ce film ? Sylvester Stallone bouclera-t-il la boucle 40 ans après son Oscar pour Rocky en 1976 ? Et surtout, Léo brisera-t-il le signe indien pour remporter enfin la précieuse statuette après 4 échecs ? Théorie personnelle : Léo a toujours été vaincu par des acteurs en état de grâce. Jamie Foxx en 2005 pour son rôle dans Ray, Forrest Whitaker en 2007 pour son rôle dans Le Dernier Roi d’Ecosse, Matthew McConaughey sublime en 2014 dans Dallas Buyers Club. Mais 2016 est son année, les pronostics des bookmakers le donnent favori, il a accumulé les récompenses depuis les Golden Globes jusqu’aux BAFTA en passant par les SAG… il ne peut rien lui arriver… ou pas ?

Comme prévu, Spotlight et The Big Short se partagent les prix des meilleurs scénarios. L’ambiance est tranquille jusqu’à l’avalanche Mad Max Fury Road. Rien de moins que 6 prix techniques quasiment d’affilée. George Miller sourit de satisfaction. Costumes, décors, maquillages, montage, montage sonore, mixage, c’est une déferlante. Puis vient le drame avec le prix des Meilleurs effets spéciaux. Ex-Machina coiffe au poteau Star Wars et Mad Max, incompréhension de la salle, stupeur sur le net. Non pas que le film soit mauvais, ce n’est pas le cas mais la première vraie surprise fait s’ébahir le worldwideweb. Rien de moins. Je lis des messages ulcérés sur Twitter.

Autre moment surprenant, Mark Rylance est nommé pour le meilleur acteur dans un second rôle pour sa prestation dans Le Pont des Espions…. Dommage pour Stallone, 40 ans après son Oscar pour Rocky, ç’eut été un bel hommage. Il aura au moins obtenu le Razzie de la rédemption. La soirée est pleine de surprises. Les esthètes retiendront que la prestation de Mark Rylance dans Le Pont des Espions est remarquable… Un frisson d’effroi traverse la salle… et si Léo n’obtenait pas la statuette ? Il est 5h, il reste une bonne heure de cérémonie. La twittosphère commente le In Memoriam plus long que d’habitude, égrené au son de la guitare de Dave Grohl interprétant le poignant Blackbird des Beatles. Pas de Michel Galabru ou de Jacques Rivette dans le diaporama, font remarquer les persifleurs…

Le prix du meilleur film étranger attribué à Le Fils de Saul fait à peine s’émouvoir une salle obnubilée par les prix principaux. Ils se font attendre, la pression monte. Le prix de la meilleure musique pour Ennio Morricone émeut très légèrement l’assistance. Le prix pour Sam Smith divise… surtout quand on connait la version refusée de Radiohead pour Spectre… Quand commencent les choses sérieuses, le public n’en peut plus ! Ca commence avec le meilleur réalisateur et Inarritu réalise le doublé ! Après Birdman, il est récompensé pour The Revenant ! Champagne ! Cet homme est le nouveau Kubrick du cinéma contemporain, rien de moins. Surtout quand on sait qu’aucun réalisateur n’a réalisé le doublé depuis 1951 et Joseph Mankiewicz. N’ayant pas vu Room, j’apprécie le prix de Meilleure actrice pour Brie Larson avec beaucoup de retenue.

Quand vient le moment tant attendu, le prix du Meilleur Acteur. Les opinions convergent à l’unanimité vers Léonardo DiCaprio. Quand arrive le moment tant attendu… le moment de vérité… attendu depuis au moins 2 mois… Et… soulagement, bonheur, cri de délivrance, Léo reçoit enfin son précieux sésame. C’est la folie. Le prix du Meilleur Film pour Spotlight me laisse songeur. Un film d’un classicisme extrême, même pas vraiment émouvant. Bref, la soirée est finie, je vais enfin pouvoir aller me reposer après cette longue soirée. 6 heures à regarder un écran, j’ai les yeux en compote. Il est 6 heures, Paris s’éveille, bonne nuit à vous !

Le palmarès des Oscars 2016, dans l’ordre d’attribution :

Meilleur scénario original : Spotlight
Meilleur scénario adapté :The Big Short
Meilleure actrice dans un second rôle : Alicia Vikander
Meilleurs costumes : Mad Max
Meilleurs décors : Mad Max
Meilleur maquillage : Mad Max
Meilleure photographie :The Revenant 
Meilleur Montage : Mad Max
Meilleur montage sonore : Mad Max
Meilleur mixage : Mad Max
Meilleurs effets spéciaux : Ex-Machina
Meilleur film d’animation : Vice Versa
Meilleur acteur dans un second rôle : Mark Rylance pour Le Pont des Espions
Meilleur film documentaire : Amy
Meilleur film étranger : Le Fils de Saul
Meilleure musique : Ennio Morricone pour Les 8 Salopards
Meilleure chanson : Sam Smith pour Spectre
Meilleur réalisateurAlejandro Inarritu pour The Revenant 
Meilleure actrice : Brie Larson pour Room
Meilleur acteur :Léonardo DiCaprio pour The Revenant 
Meilleur filmSpotlight

Stanislas Claude
Rédacteur ciné, théâtre, musique, BD, expos, parisien de vie, culturaddict de coeur. Fondateur et responsable du site Culturaddict, rédacteur sur le site lifestyle Gentleman moderne. Stanislas a le statut d'érudit sur Publik’Art.

3 COMMENTAIRES

  1. Quel beau travail de pro tu nous as fait, Stanislas, heure par heure ! A travers toi, on vit l’ambiance, le stress, la joie, ou la déception des Oscars. Enfin notre Léonardo Di Caprio à l’honneur ! Mieux vaut tard que jamais. Un sacré acteur depuis 25 ans ! Spotlight va de nouveau faire parler du scandale des prêtes, volontairement étouffé par tous dans les années 1993, et qui dura plus de dix ans encore après la première révélation, en faisant un nombre de petites victimes insupportable.
    Pour le reste pas vraiment de surprises : The Revenant, Room, Mad Max… On reste un peu déçu pour Mustang qui repart bredouille. On lui a préféré Le fils de Saul. On sait bien qu’il ne faut pas comparer les César avec les Oscars ! Par contre, on est très heureux pour Amy, un documentaire poignant sur Amy Whinehouse.
    Il va nous falloir attendre un an pour revivre ces moments de cinéma intense, que ce soit pour les César ou les Oscars ! Alors, bonne année cinéphile à tous !

LAISSEZ UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here