Wallabout, une pépite du cinéma indépendant américain

Wallabout
Wallabout, film de Eric McGinty, Copyright Esperanza Productions

Wallabout, une pépite du cinéma indépendant américain

Wallabout suit la traversée du désert d’une jeune artiste de retour au bercail. Son chemin intérieur semble se lire sur les murs et dans les rues du quartier new yorkais de Brooklyn. Une longue décennie en France l’a laisse brisée et exsangue. Le film suit sa quête de rachat personnelle et sa tentative acharnée de remonter la pente. Une ambiance douce amère cadence cette odyssée urbaine intime et vivifiante.

Wallabout est le premier film indépendant américain d’Eric McGinty, minuscule et près du sol. La caméra colle Alex (Ivy Elrod) de très près, exhumant ses doutes intérieurs et ses ambitions artistiques. Son long épisode français l’a vu muse d’un réalisateur coté avant de s’enfuir devant la lâcheté et l’hypocrisie de son mentor. Désargentée et vieillie de 10 ans, elle n’est plus la réalisatrice de court métrage à l’avenir radieux. Après avoir fait le buzz, elle revient anonyme dans une ville qui a changé sans elle. Le film relate le parcours d’Alex pour se réaclimater tout en faisant la paix avec elle même.

Wallabout s’inscrit dans une généreuse ascendance de films indépendants américains émouvants.

Un rythme nonchalant comme une balade au parc agrémente le film de flâneries spirituelles et de grandes réflexions existentielles. Dylan disait « when you got nothing, you got nothing to lose », la phrase semble convenir parfaitement à une Alex en roue libre, avide d’expériences et de rédemption. Comment rattraper le temps perdu? Peut être en y pensant pas et en se contentant d’avancer. Des rencontres salvatrices et une volonté de fer auront raison de son blues pour lui ouvrir un avenir en adéquation avec ses aspirations.
Le cinéma indépendant américain sait parfaitement proposer de telles pépites douces amères, faites de petits riens et de grandes espérances. Après Gimme the loot, Smoke ou Away we go, Wallabout s’inscrit dans une généreuse ascendance de films indépendants émouvants. A découvrir si vous êtes sensibles aux récits charmants, ordinaires et forts en empathie.
[vc_text_separator title= »SYNOPSIS ET INFOS » color= »custom » border_width= »5″ accent_color= »#1e73be »]

Wallabout

Alex essaie de se réinventer à Brooklyn après avoir passée dix ans en France en tant que muse méconnue d’un célèbre réalisateur de cinéma. Après que quelques mois de retour à New York, Alex se fait expulsée de sa colocation et licenciée de son travail. Entamant une descente aux enfers, elle se tourne vers sa famille et ses amis mais se fait rejetée. Malgré tout, Alex est résolue à aider son père qui est souffrant et elle persiste néanmoins à poursuivre une carrière dans les arts. Pour joindre les deux bouts elle décroche du travail douteux à mi-temps et finie par se mêler avec divers personnages un peu louche. Finalement, elle rencontre Frank, un producteur énigmatique de cinéma, et ils tombent amoureux. Mais le passé de Frank s’avère même plus en dents de scie que celui d’Alex et fini par rattraper le couple. Wallabout est un récit intime qui raconte les péripéties d’une femme surqualifiée mais sous-employée qui se trouve comme étrangère dans un monde qui lui était familier auparavant. En se heurtant contre une société parfois corrompue et hypocrite elle arrive toutefois à survivre par sa présence d’esprit. Wallabout est une méditation urbaine sur la persévérance artistique et l’éternelle quête de famille.

Sortie : le 13 avril 2016
Durée : 1h42
Réalisateur : Eric Mc Ginty
Avec : Ivy Elrod, Steve Ward, Jo-Anne Lee
Genre : Divers

[vc_text_separator title= »BANDE ANNONCE » color= »custom » border_width= »5″ accent_color= »#1e73be »]

NOS NOTES ...
Originalité
Scénario
Réalisation
Jeu des acteurs
Rédacteur ciné, théâtre, musique, BD, expos, parisien de vie, culturaddict de coeur. Fondateur et responsable du site Culturaddict, rédacteur sur le site lifestyle Gentleman moderne. Stanislas a le statut d'érudit sur Publik’Art.
Wallabout, une pépite du cinéma indépendant américain Wallabout suit la traversée du désert d'une jeune artiste de retour au bercail. Son chemin intérieur semble se lire sur les murs et dans les rues du quartier new yorkais de Brooklyn. Une longue décennie en France l'a...wallabout-pepite-independante-americaine

1 COMMENTAIRE

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici